Accueil / Actualités / Actu internationales / La BAD accorde un prêt de 88 millions de dollars au Maroc
La BAD accorde un prêt de 88 millions de dollars au Maroc
Le prêt de la BAD financera la modernisation des infrastructures d’irrigation au Maroc sur environ 26.000 hectares (ha) - (ph:DR)

La BAD accorde un prêt de 88 millions de dollars au Maroc

La Banque Africaine de Développement (BAD) finance le Programme National d’Economie d’Eau d’Irrigation (PNEEI) du Maroc, d’un montant de 894 millions de dirhams.

Le conseil d’administration de la Banque Africaine de Développement (BAD) doit se réunir ces jours-ci, pour approuver un prêt de plus de 88,05 millions de dollars (894,1 MDH), visant à appuyer le Programme National d’Economie d’Eau d’Irrigation (PNEEI) du Maroc.

Ce programme se propose d’améliorer les conditions de vie des populations rurales à travers une gestion valorisante et durable de ces ressources et protéger les ressources en eau. Le projet est prévu sur une période de six ans (2017-2022), dans deux bassins hydrauliques : Oum Rbiaa et le Loukkos. Prés de 10.250 exploitations agricoles sont concernées, soit une population cible de près de 61.500 habitants, à dominance des petits agriculteurs et agricultrices.

Selon un document officiel relatif au dossier de prêt, dont le «Matin-Éco» détient copie, le projet cofinancé par la Banque Africaine de Développement (BAD), est d’un coût global d’environ 96,93 millions de dollars (l’équivalent de 946,07 millions de DH). Le reliquat, soit plus de 8,87 millions de dollars (894,1MDH), est apporté par l’État. Le prêt financera la modernisation des infrastructures d’irrigation sur environ 26.000 hectares (ha) ainsi que la mise en place de mesures de valorisation de l’eau d’irrigation et de renforcement des capacités des acteurs impliqués.

Le Royaume a obtenu en 2010, un premier prêt de la Banque Africaine de Développement (BAD), est d’un montant de 53,59 millions d’euros (569,4 MDH) pour financer la Phase (I) du programme.

Tant dis que, le Programme National d’Economie d’Eau d’Irrigation (Phase II) s’inscrit dans un plan gouvernemental pour la conversion massive de l’irrigation classique à l’irrigation localisée, sur une superficie globale de près de 550.000 ha, totalisant un coût de 3,9 milliards de dollars (39,62 MMDH).

Ce plan est soutenu par plusieurs bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux, dont la Banque Africaine de Développement (BAD) qui, en partenariat avec le Maroc, a initié en 2009 un projet d’appui au Programme National d’Economie d’Eau d’Irrigation. Ce qui permettra notamment une économie d’eau estimée à 64,3 millions de m3 et un gain en énergie de 5 millions de DH annuellement pour le Maroc.

Regardez aussi

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

La production de fraises s’est répandue au fil des années dans plusieurs pays. Entre 2008 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *