Forum Commentaires: Félicitations pour toutes ces initiatives il faut être confiant et perseverer -- اناعبدواعوني'من'الراشدية'مكاين.لااعانة'لاوالوا'عندي'الارض'درت'البيرولاغراس..صاوبت.الملفات.باكمالها.والرخص.منذ12السنة..سير..اجي..من.ارفود..الى.الراشدية..ولاحيات.لمن.تنادي..بجهتناوالله'الرحيم.. -- Bonjour, Nous sommes un média en français et en arabe. Vous trouverez le même contenu en langue française ici :… -- En français ce serait mieux #!! -- الله ارحمو ويغفر ليه ولوالدينا ولنا ولجميع المسلمين انا لله وانا اليه راجعون الله يرزقكم الصبر -- - Forum: -- Bonjour Aimerais bien me renseigner sur le courage des puits J’ai un terrain de trois hectare… -- Bonjour, Merci et bravo pour le concepteur de ce site. J’envisage de planter 22 hectares d… -- Salam à tous : Nous sommes une société d’édition et d’intégration de logiciel de gestion d… -- Salam, Je suis un MRE qui veut s’installer au Maroc prochainement. Après le Corona j’e… -- Cher Messieurs, Je m’appelle Miriam et je travaille dans le département commercial de la sociét… -- Bonjour, Nous préparons pour bientôt notre retour au Maroc. Quelle est la fourchette habituelle p… -- Si vous etes interessés par l’export, nous vous proposons de nous rejoindre: plus de 200 com…
Accueil / Actualités / Actu Maroc / L’ aviculture demande a être alignée fiscalement sur les autres éleveurs
L' aviculture demande a être alignée fiscalement sur les autres éleveurs

L’ aviculture demande a être alignée fiscalement sur les autres éleveurs

Aviculture – Comme chaque année, la Loi de Finances permet aux patrons de faire part de leurs principales propositions fiscales auprès du directeur général des Impôts, Omar Faraj.

D’après les derniers échos, les participants semblent satisfaits de cette première réunion avec Omar Faraj nous apprend l’Economiste. Ce dernier s’est montré réceptif aux attentes des opérateurs économiques et l’aviculture en a profité comme chaque année depuis trois ans, pour demander à travers sa fédération, le changement de régime.

“Nous demandons que l’aviculture soit alignée sur le statut fiscal des autres éleveurs. Le Maroc est le seul pays au monde où un éleveur de bétail est considéré comme un agriculteur alors que l’éleveur de volaille est qualifié de marchand de gros, constate amèrement Youssef Alaoui, président de la fédération avicole.

Encore une fois la profession exige de bénéficier des mêmes traitements appliqués aux éleveurs bovins, ovins, caprins et camelins. La source indique que la fédération devra trouver des arguments pour convaincre la DGI.

A noter que la Fenagri (agro-industrie) en a profité pour proposer une réduction du taux maximum de TVA.

Regardez aussi

Tiberkanine près des sources d’Oum Er Rbia

Chasse aux sangliers à Khénifra afin de maitriser la prolifération

Tiberkanine près des sources d’Oum Er Rbia : Chasse aux sangliers afin de maitriser la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *