Accueil / Actualités / Actu Maroc / L’Allemagne accorde 400 millions d’euros au Parc éolien de Midelt
image_not_found

L’Allemagne accorde 400 millions d’euros au Parc éolien de Midelt

L’Allemagne accorde 400 millions d’euros au Parc éolien de Midelt.

L’Allemagne accorde au Maroc un prêt de 400 millions d’euros, destiné à financer le grand parc éolien de Midelt, faisant de ce projet l’un des plus grands en Afrique.

L’Allemagne a décidé d’accorder au Maroc un prêt de 400 millions d’euros, destiné à financer le grand parc éolien que le royaume va édifier à Midelt, faisant de ce projet l’un des plus grands en Afrique.

Un accord a été signé à Ouarzazate, ce samedi 27 février, par le ministre fédéral allemand de la Coopération économique et du développement, Gerd Muller, et Mustapha Bakkoury, président du directoire de l’Agence marocaine de l’énergie solaire (Masen), qui assurera le pilotage des énergies renouvelables.

Le prêt a été accordé à des conditions très avantageuses par ce pays, dont la coopération avec le Maroc se développe davantage dans presque tous les domaines.

Le parc éolien de Midelt s’ajoutera ainsi au grand complexe d’énergie solaire “Noor Ouarzazate”. Ce méga projet fera du Maroc le plus grand producteur au monde de l’électricité propre grâce à l’énergie solaire, avec une capacité allant progressivement de 160 MW à 500 MW. Et ce, dans l’objectif d’accroître la part de l’énergie renouvelable dans la production de l’électricité, pour atteindre un niveau de 52% à l’horizon 2030.

Le parc éolien de Midelt, qui nécessitera un investissement global de 2,6 milliards de dirhams, consistera en l’implantation de 50 à 60 éoliennes pour la production de l’électricité de moyenne tension.

Le Maroc a franchi un énorme pas dans le secteur des énergies renouvelables. Comme le relaie la presse internationale, y compris l’hebdomadaire français Courrier International et la presse belge, la nouvelle centrale solaire « Noor I » est la première tranche d’un complexe de production d’électricité, installé sur 450 hectares avec 500 000 miroirs incurvés, hauts de 12 mètres qui se déplacent tout au long de la journée pour suivre la course du Soleil et capter ses rayons. Dans les faits, la transformation des rayons du soleil en électricité se déroule comme suit: les rayons sont concentrés par les miroirs et chauffent un fluide caloporteur.  Ce dernier se transforme en vapeur et c’est cette vapeur qui va actionner les turbines qui produisent l’électricité.

Dès 2018, l’objectif visé par Noor I sera d’atteindre une capacité de production équivalente à 580 mégawatts grâce à la construction de trois autres unités. Le site deviendrait alors le plus grand complexe solaire multi-technologique au monde.

Regardez aussi

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

La production de fraises s’est répandue au fil des années dans plusieurs pays. Entre 2008 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *