AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Inde : la suspension des cotations à terme des principales matières premières agricoles prolongée jusqu’au 20 décembre 2023
Drâa-Tafilalet-Les-éleveurs-bénéficient-de-170-000-quintaux-d-orge-subventionnée
photo : DR

Inde : la suspension des cotations à terme des principales matières premières agricoles prolongée jusqu’au 20 décembre 2023

Les céréales et les légumineuses parmi les produits concernés par la suspension.

Face à l’inflation alimentaire galopante en Inde, l’organisme indien responsable de la réglementation du marché avait annoncé, l’année dernière, la suspension des transactions à terme sur les principaux produits agricoles pour une durée d’un an. Aujourd’hui, le pays annonce la prolongation, d’un an de plus, de cette suspension.

D’après Commod Africa, le Securities and exchange board of India (SEBI) a annoncé une prolongation d’un an de la suspension des échanges de contrats dérivés des principaux produits agricoles (blé, riz ou encore huile de palme). L’année dernière, le SEBI avait ordonné la suspension d’un an des transactions à terme sur les principaux produits agricoles, face à l’inflation alimentaire galopante dans le pays.

La même source indique que, jusqu’au 20 décembre 2023, la négociation des contrats à terme sera encore suspendue. Les produits concernés sont le soja et ses dérivés, l’huile de palme brute, le blé, le riz paddy, le pois chiche, le gramme vert et la moutarde de colza. De leur côté, les acteurs du marché ont été surpris par la présente prolongation. La cause revient en novembre dernier, quand l’inflation annuelle des prix de détail est passée sous le seuil de tolérance supérieur de la banque centrale pour la première fois cette année, dans un contexte de hausse plus modérée des prix alimentaires.

Partager

Regardez aussi

Le Maroc, un pionnier en matière de traçabilité animale

Aïd Al-Adha : Près de la moitié des ménages achètent leurs animaux de sacrifice une semaine avant la fête, selon une étude

Une récente étude de terrain, conduite par le ministère de l’Agriculture, a révélé que 49% …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *