×
AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
samedi 13 août 2022
Accueil / Actualités / Classement des régions selon la vulnérabilité de leurs écosystèmes

Classement des régions selon la vulnérabilité de leurs écosystèmes

Premier atelier à Ifrane sur le classement des régions marocaines par rapport à la vulnérabilité de leurs écosystèmes naturels.

La ville d’Ifrane abritera du 27 au 29 avril le premier atelier national sur le classement des régions marocaines par rapport à la vulnérabilité de leurs écosystèmes naturels, annonce mardi l’Association marocaine pour l’écotourisme et la protection de la nature (AMEPN), organisatrice de l’événement.

Organisée en partenariat avec l’Alliance marocaine pour le climat et le développement durable (AMCDD), cette initiative s’assigne pour objectif d’amorcer le processus d’élaboration des critères et des normes permettant d’évaluer la viabilité et la durabilité des grands écosystèmes naturels face à la tendance d’exploitation et aux effets des changements climatiques, indique l’AMEPN dans un communiqué.

Cet atelier vise à définir, de manière participative, les outils de travail nécessaires aux différentes coordinations régionales de l’AMCDD pour développer leurs propres plans d’action et leur permettre de disposer d’une vision régionale à moyenne et long terme, où sont définis les grands axes d’intervention en matière d’atténuation, d’adaptation et de reconstitution des écosystèmes naturels face aux changements climatiques.

Cette vision sert également de plaidoyer pour interagir avec les acteurs et les décideurs régionaux pour les inciter à intégrer la question environnementale dans les plans de développement régionaux, en particulier la conservation des grands écosystèmes naturels et la préservation de la biodiversité, ajoute le communiqué.

Les résultats attendus de cette rencontre se focaliseront sur le classement des douze régions marocaines selon la vulnérabilité de leurs écosystèmes naturels. L’objectif de ce classement est d’apporter les premiers éléments de réponse aux questions environnementales auxquelles chaque région est confrontée et de fixer les orientations à suivre pour d’éventuelles planifications futures, à moyen et long terme, selon la même source.

Regardez aussi

Kenya bientôt ouverture une usine engrais avec 27 millions dollars

Russie-Afrique : Uralchem s’apprête à livrer gratuitement 25 000 tonnes d’engrais à l’Afrique

Pour contribuer à la sécurité alimentaire mondiale et à la lutte contre la faim, la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.