Accueil / Actualités / Actu internationales / La fondation Trois Cultures s’engage auprès des saisonnières marocaines

La fondation Trois Cultures s’engage auprès des saisonnières marocaines

La fondation Trois Cultures de la méditerranée s’engage auprès des saisonnières marocaines en Espagne.

La Fondation Trois Cultures de la Méditerranée a annoncé la mise en place d’un vaste programme d’accompagnement au profit des saisonnières marocaines recrutées par les exploitations agricoles de fruits rouges dans la province de Huelva (sud de l’Espagne).

Selon un communiqué de cette institution andalouse parvenu à la MAP, ce programme a fait l’objet d’une réunion de travail tenue récemment à Rabat entre le directeur de la Fondation, José Manuel Cervera, ainsi que des représentants du ministère délégué chargé des Marocains résidents à l’étranger et des Affaires de la migration et du ministère du Travail et de l’Insertion professionnelle.

A travers cette initiative, « la fondation, avec l’appui de divers départements et institutions nationaux et régionaux, élaborera un vaste programme d’accompagnement destiné aux saisonnières marocaines recrutées dans diverses localités de Huelva, à l’occasion de la prochaine campagne agricole durant laquelle il est prévu qu’environ 19.000 ouvrières agricoles se déplaceront en Espagne, en majorité à partir du 15 mars », précise la même source.

Ce programme, poursuit le communiqué, « s’ajoute à d’autres actions entreprises durant les précédentes campagnes par la Fondation au profit des ouvrières marocaines ».

En effet, de multiples événements à caractère culturel, comme la présentation de pièces de théâtre jouées par des troupes marocaines, ou des programmes éducatifs, destinés aux travailleuses sur leurs lieux de travail, ont été organisés par cette institution au profit des saisonnières agricoles originaires du Royaume.

La Fondation aspire, durant cette saison, à donner un nouvel élan à ces actions destinées à ce collectif et projette d’inclure des thématiques plus ambitieuses et un suivi plus rigoureux de l’ensemble des activités, à travers des cours de formation et des programmes récréatifs adaptés aux besoins de ces femmes.

A cet effet, l’accent sera mis sur le volet loisirs et culture via la mise en place d’activités récréatives et instructives, afin que le séjour des travailleuses soit ponctué de moments de détente et d’apprentissage.

Outre le volet ludique, il est question aussi de prêter assistance à ces travailleuses agricoles dans des questions sociales, médicales ou d’ordre administratif.

Ces actions font partie des recommandations formulées par une délégation marocaine, composée du département de tutelle et de l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC), qui s’est déplacée en novembre dernier à Huelva.

Durant ces séances de travail avec les autorités espagnoles, la délégation marocaine a passé en revue les conditions de travail des ouvrières marocaines et a décortiqué les modalités de recrutement des travailleuses, l’objectif étant de réunir les conditions de succès de cette migration et garantir un cadre de travail décent et humain aux travailleuses nationales.

De même, le Maroc a insisté sur la mise en place d’un mécanisme d’accompagnement au profit des journalières, tout au long de la saison agricole.

Regardez aussi

Tiznit : Session de formation pour la protection de l’arganier

Session de formation à Tiznit pour protéger l’arganier. La première session de formation en matière …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *