Accueil / Actualités / Actu Maroc / La filière avicole en grande difficulté
Covid-19: L'aviculture marocaine connait une perte historique d'1,5 MMDH

La filière avicole en grande difficulté

La filière avicole est en grande difficulté

La crise sanitaire du Covid-19 porte un coup dur à l’aviculture marocaine. Depuis la pandémie, un net recul de la demande s’est fait ressentir, estimé à 50% et correspondant aux chutes de commandes des restaurateurs, hôtels etc.

Les aviculteurs marocains vivent une période sombre. En effet il est de plus en plus difficile d’écouler les productions de volailles en raison de la crise du Covid-19. Leurs principaux acheteurs que sont les restaurateurs, snacks et autres hôtels, ont réduit drastiquement leurs commandes comme le rapporte l’Economiste.

Les aviculteurs qui ont d’habitude des facilités à écouler leurs marchandises font face désormais à une double problématique. Une consommation en berne liée au Covid-19, conjuguée à une augmentation de la production des aviculteurs. En effet selon la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole (FISA), 625 000 tonnes de viandes de poulet de chair ont été produites en 2019, contre 570 000 en 2018 (en hausse de 9,6%).

Face à cette situation, plusieurs solutions s’offrent aux producteurs, certains préfèrent couver plus longtemps alors que d’autres réforment de manière précoce leurs reproducteurs, à 50-53 semaines au lieu des 64-65 semaines. Une mesure que le président de la FISA juge insuffisante. “En effet, s’ils détruisent les reproducteurs et que dans 2-3 mois la demande revient à son niveau normal, le manque à gagner sera important. Il faudra attendre 17 mois supplémentaires pour retrouver le niveau habituel de la demande“.

Les aviculteurs sont face à un choix difficile alors que nous vivons une période inédite.

Regardez aussi

Ouverture nouveau marché hebdomadaire à Khénifra

Ouverture d’un nouveau marché hebdomadaire à Khénifra

L’ouverture du nouveau marché hebdomadaire de la commune Mouha a eu lieu samedi. Une bonne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *