AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Fès-Meknès : amélioration de l’agriculture grâce aux dernières précipitations
déficit pluviométrique maroc
Pluies - Ph : DR

Fès-Meknès : amélioration de l’agriculture grâce aux dernières précipitations

Une superficie de 827 420 ha a été ensemencée jusqu’à ce jour au niveau de la région Fès-Meknès.

Les agriculteurs de la région Fès-Meknès retrouvent l’espoir grâce aux précipitations enregistrées en décembre dernier. Au 10 janvier, 2 548,2 millions de m3 d’eau remplissent les 5 grands barrages du bassin hydraulique de Sebou. Une opportunité pour le secteur agricole de la région.

Au niveau de la région Fès-Meknès, les niveaux de pluies enregistrées au mois de décembre dernier ont eu un impact positif sur l’agriculture saisonnière, le cheptel, la nappe phréatique et la végétation, indique Les Inspirations Éco. En effet, les agriculteurs de la région voient actuellement leurs secteurs s’améliorer.

Entre le 1er novembre 2022 et le 10 janvier 2023, une augmentation de 559,2 millions de m3 a été enregistrée pour les réserves en eau des 5 grands barrages du bassin hydraulique de Sebou. À lui seul, le barrage Al Wahda représente 22,5% du total des ressources actuelles, assurant l’irrigation d’environ 100 000 ha au niveau de la plaine du Gharb.

La même source met l’accent sut l’état d’avancement de la campagne agricole au niveau de la région Fès-Meknès. Au total, 827 420 ha ont été ensemencés (626 302 ha de céréales, 93 300 ha de légumineuses, 89 200 ha de cultures fourragères et 3 500 ha d’oléagineux). D’un autre côté, une superficie de 463 720 ha a été travaillée pour les cultures céréalières, dont 10 920 en irrigué. La superficie totale a été divisée comme suit : 105 210 ha de blé dur, 253 710 ha de blé tendre et 104 800 ha d’orge.

Par ailleurs, la Direction régionale de l’agriculture Fès-Meknès (DRA) a programmé, au cours de la campagne agricole actuelle, une superficie de plus de 25 000 ha de semis direct. À l’horizon 2030, la DRA vise à élargir la technique pour atteindre une superficie de 200 000 ha. Selon la même source, cette technique permet, en année sèche, l’amélioration des rendements des céréales de 30% en moyenne ainsi que leur stabilisation, la réduction des coûts d’installation des céréales de 60% et des doses de semis de 30%, en plus de la diminution de l’érosion du sol de plus de 50%.

Du côté irrigation, la DRA Fès-Meknès prévoit cette année le lancement d’un projet pour l’aménagement hydro-agricole sur plus de 5 400 ha au niveau de la région. Ainsi, des préparatifs ont été entamés par le département de l’agriculture, qui a lancé une étude de faisabilité pour l’aménagement hydro-agricole de ces superficies. Cette dernière va porter sur plusieurs composantes : diagnostic précis de l’agriculture, études topographiques de base et propositions pour le développement agricole.

Partager

Regardez aussi

sadiki iav 2024

Ouverture de la 3ème édition du Salon de l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II

Le salon de l’IAV Hassan II constitue une plateforme propice de rencontres entre les étudiants, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *