Accueil / Actualités / Actu internationales / FAO: Situation mondiale de l’alimentation et de l’agriculture
FAO: Situation mondiale de l'alimentation et de l'agriculture
La FAO insiste sur le fait que la communauté internationale se doit d'agir dès maintenant contre le changement climatique - (ph:DR)

FAO: Situation mondiale de l’alimentation et de l’agriculture

FAO: Lancement du rapport sur la Situation Mondiale de l’Alimentation et de l’Agriculture. 

Lundi 17 Octobre au siège de la Fondation Diplomatique à Rabat, on assistait au lancement du rapport sur la Situation Mondiale de l’Alimentation et l’Agriculture: Changement Climatique, Agriculture et Sécurité Alimentaire SOFA-2016. Ce rapport a été lancé lors d’une conférence de presse présidée par Michael George Hage, représentant de la FAO au Maroc.

Ce rapport insiste sur le fait que les répercussions du changement climatique sur l’agriculture et sur la sécurité alimentaire sont alarmantes. En effet, en 2050, la demande alimentaire mondiale devrait augmenter de 60%. Cette hausse devrait être le résultat de l’accroissement de la population, de l’augmentation des revenus et de l’urbanisation rapide.

De plus, les populations pauvres devront faire face à une hausse des prix des denrées alimentaires. Le changement climatique nuira également à la disponibilité alimentaire, ce qui devrait réduire la productivité des cultures, de l’élevage et des pêches. Par conséquent, cela entravera l’accès aux aliments et devrait compromettre les moyens d’existence de millions de ruraux qui vivent de l’agriculture.

En 2050, près de 50 millions de personnes supplémentaires devraient souffrir de sous-alimentation. La FAO insiste sur le fait que la communauté internationale se doit d’agir dès maintenant contre le changement climatique, en donnant aux secteurs de l’agriculture, de la foresterie et de la pêche les moyens d’adopter des pratiques pensées en fonction du climat.

L’agriculture contribue également aux émissions des trois gaz à effet de serre principaux: Le dioxyde de carbone, le méthane et l’oxyde nitreux. Ces émissions de gaz seraient principalement causées par la déforestation, la production animale et la gestion des sols et des nutriments. Ces émissions de gaz représentent 21% de l’ensemble des émissions mondiales. Les secteurs agricoles doivent donc faire en sorte d’atténuer le changement climatique.

Le représentant de la FAO au Maroc a donc appelé à des régimes alimentaires durables, à l’évaluation de la consommation d’énergie dans les systèmes alimentaires modernes et à l’harmonisation des politiques nationales ainsi qu’au renforcement des capacités institutionnelles.

Regardez aussi

céréales maroc importations

Maroc : la valeur des importations de blé en hausse de 44%

La valeur des importations de blé a atteint plus de 11,7 milliards de dirhams. Selon …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *