Accueil / Actualités / Actu internationales / Engrais: L’OCP signe un protocole d’accord avec la Guinée
Engrais: L'OCP signe un protocole d'accord avec la Guinée
En sa qualité de leader mondial dans le domaine des engrais phosphatés, le groupe OCP est constamment engagé pour le développement agricole en Afrique - (ph:DR)

Engrais: L’OCP signe un protocole d’accord avec la Guinée

Signature d’un protocole d’accord entre le Groupe OCP et le Gouvernement Guinéen pour l’approvisionnement en engrais phosphatés.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste, a présidé à Conakry la cérémonie de signature d’un Protocole d’Accord entre le groupe OCP et le Gouvernement Guinéen pour l’approvisionnement de la Guinée en engrais phosphatés adaptés aux besoins des sols et des cultures locales.

Ce Protocole d’Accord vise à renforcer le partenariat stratégique entre le groupe OCP et la Guinée pour l’accélération du développement agricole de la République de Guinée, fondé sur l’encouragement d’une fertilisation raisonnée des terres agricoles et le renforcement de la coopération technique.

Le groupe, à travers cet accord, a pour objectif de permettre au gouvernement guinéen d’assurer l’approvisionnement de la totalité des besoins d’engrais phosphatés de la République de Guinée estimés à 100 000 tonnes pour l’année 2017 et s’engage à fournir une offre promotionnelle à caractère exceptionnel incluant un don de 20,000 tonnes.

Dans un esprit de partenariat Sud-Sud par excellence, ce protocole d’accord est une suite logique de la collaboration initiée en 2014, entre le Groupe OCP et l’Etat guinéen, visant à améliorer les techniques agricoles des agriculteurs guinéens dans le but d’augmenter leurs rendements agricoles et ainsi diminuer de manière significative leur recours à l’importation en produits agricoles de base.

Le Gouvernement guinéen accorde une importance particulière à l’accélération du développement agricole du pays. Dans ce sens, ce Protocole d’Accord vient consolider les efforts de la Guinée afin de promouvoir le développement socioéconomique des agriculteurs guinéens, l’objectif étant d’atteindre un taux de croissance de 8% en 2017 pour le secteur agricole, et éventuellement une croissance à 2 chiffres.

La Guinée a d’ailleurs décidé de multiplier par cinq sa consommation actuelle moyenne d’engrais (20 000 tonnes métriques par an) en prônant une meilleure utilisation des engrais et la promotion d’une fertilisation raisonnée des terres agricoles, lesquelles constituent un pilier fondamental pour une accélération du développement agricole guinéen.

En sa qualité de leader mondial dans le domaine des engrais phosphatés, le groupe OCP est constamment engagé pour le développement agricole en Afrique. A travers le renforcement de son partenariat avec la Guinée, le groupe et le gouvernement guinéen veulent assurer la continuité des travaux communs menés par les partenaires jusqu’à présent, notamment par la poursuite du projet de carte de fertilité des sols et la poursuite de la caravane OCP dans la République de Guinée et ce, dans la continuité des travaux et projet commun sur lesquels ils se sont déjà engagés depuis 2014.

En effet, lors de la visite officielle de sa Majesté le Roi Mohammed VI en Guinée en 2014, il a été procédé à la signature d’une convention entre le groupe OCP et le gouvernement guinéen. La convention concernait plusieurs actions de collaboration et le lancement de plusieurs projets pilotes. Il s’agit notamment de l’élaboration de la Carte de fertilité du sol, lancée dans la région de Faranah (100 000 ha, pour une meilleure connaissance des caractéristiques des sols de Guinée), de l’organisation de la Caravane OCP en Guinée (7 étapes organisées entre 2015 et 2016, plus de 3000 agriculteurs guinéens sensibilisés) et de la formation de plusieurs cadres et techniciens guinéens, ainsi que la mise à niveau des équipements des laboratoires du SENASOL à Conakry et de l’IRAG à Foulaya.

Regardez aussi

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

La production de fraises s’est répandue au fil des années dans plusieurs pays. Entre 2008 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *