AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / En été, la demande a été dynamique au marché de Rungis
Marché Rungis
Photo illustration : DR

En été, la demande a été dynamique au marché de Rungis

Rungis doit aussi faire face à la sécheresse et s’adapter aux contraintes des producteurs.

La sécheresse actuelle est une autre difficulté à laquelle les producteurs doivent faire face. Récoltes précoces, calendriers de production perturbés, défauts de qualité… tous ces facteurs peuvent affecter les producteurs, qui ont encore besoin d’une rémunération plus élevée pour compenser l’augmentation des coûts de production.

« Cette année est vraiment très particulière, marquée par d’importantes fluctuations de volumes et de prix », explique Eric Godard de Laparra, basé sur le marché de Rungis à Freshplaza. « Les récoltes sont arrivées trop tôt pour certains légumes et fruits comme les melons en juin. Avec les températures élevées, plusieurs parcelles étaient prêtes plus tôt que prévu et en même temps. Cela a entraîné des volumes importants inattendus, qui n’ont pas pu être absorbés comme prévu. Le marché a donc baissé, avec des prix inférieurs aux prix normaux de la saison et les producteurs souffrent de cette situation.

Outre les conséquences sur la production, les températures élevées ont eu un impact plutôt positif sur la consommation. « Heureusement pour nous, la demande a été bonne en juillet et en août. La canicule a poussé les consommateurs français à vouloir consommer des produits frais. Par rapport aux saisons précédentes, les ventes sont dynamiques durant ces mois d’été. Une seule semaine a été compliquée, fin juillet.

L’offre et la demande étaient très faibles, peut-être à cause des vacances d’été ou de la fin du mois. Mais la consommation est de retour depuis les premiers jours d’août. La baisse des volumes a ramené les prix du melon à un niveau décent et le marché de la tomate se redresse également. Maintenant, nous nous demandons tous comment la rareté des produits affectera le reste de l’été. Nous espérons que le marché permettra aux producteurs de compenser leur perte d’il y a quelques semaines. »

Partager

Regardez aussi

M. Sadiki ministre agriculture 2022

Sadiki mène plusieurs entretiens autour de la coopération agricole en Afrique

La coopération dans le domaine agricole au centre d’entretiens entre M. Sadiki et plusieurs de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *