Accueil / Actualités / Actu internationales / Dégradation des qualités nutritives de nombreuses cultures

Dégradation des qualités nutritives de nombreuses cultures

L’augmentation du CO2 dans l’atmosphère d’ici 2050 réduira les qualités nutritives de nombreuses cultures.

Des chercheurs de l’université de Harvard ont conclu que l’augmentation du CO2 dans l’atmosphère d’ici 2050 va réduire les qualités nutritives de nombreuses cultures, ce qui pourrait créer des carences en zinc, en fer et en protéines chez des millions de personnes.

Dans une étude publiée lundi dans la revue Nature Climate Change et portant sur 225 aliments différents, la hausse de la concentration de CO2 dans l’atmosphère, qui pourrait atteindre 550 parties par million (ppm) aux alentours de 2050 contre 405 ppm en 2017, « devrait réduire de 3 à 17% la teneur en fer, en protéines et en zinc de nombreuses cultures de base ».

Cette baisse de la qualité nutritive des aliments se traduirait par « une carence en zinc chez 175 millions de personnes, mais aussi une carence en protéines chez 122 millions de personnes d’ici 2050, tout en exacerbant les carences existantes chez plus d’un milliard de personnes ».

Ces personnes s’ajouteraient aux 662 millions souffrant déjà de carence en protéines, au 1,5 milliard de carence en zinc et aux 2 milliards de carence en fer à travers le monde.

Selon l’étude, les régions les plus menacées sont l’Afrique du Nord, le Proche-Orient et l’Asie, avec des pays comme l’Inde, l’Indonésie, ou encore la Chine, ce qui s’explique par les habitudes alimentaires de ces pays.

Regardez aussi

Tétouan : une formation sur la fabrication de cuiseurs solaires au profit des agriculteurs

Ouarzazate : des formations au profit des agriculteurs

Ouarzazate : des formations au profit des agriculteurs de la commune de Siroua. Plusieurs sessions …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *