AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Dakar : Akhannouch souligne des “étapes importantes dans l’histoire de l’agriculture marocaine ces dernières années”
agriculture maghreb maroc algerie tunisie
Agriculteur - ph : DR

Dakar : Akhannouch souligne des “étapes importantes dans l’histoire de l’agriculture marocaine ces dernières années”

Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a mis en avant, mercredi soir à Diamniadio au Sénégal, la politique publique importante dans le secteur agricole au Maroc, menée sous l’impulsion et le leadership de SM le Roi Mohammed VI, en évoquant, à cet égard, le rôle joué par le Plan Maroc Vert et la nouvelle stratégie “Génération Green” dans la transformation et le développement de ce secteur.

M. Akhannouch, qui intervenait lors du 2-ème Panel de Haut niveau ayant réuni des Chefs d’Etat et de responsables gouvernementaux africains, organisé dans le cadre du premier jour du Sommet Dakar 2 sur la souveraineté alimentaire, ouvert mercredi à Diamniadio, à 30 km de Dakar, a rappelé qu’il y’a eu deux “étapes importantes dans l’histoire de l’agriculture marocaine ces dernières années”, à savoir, d’abord, le Plan Maroc Vert qui s’est terminé en 2020 et pour lequel 13 milliards de dollars ont été investis pendant 10 ans, avec un financement obtenu auprès des institutions de près de 4 milliards de dollars.

Ont pris part à ce Panel de Haut niveau, tenu en présence du Chef de l’Etat Sénégalais, Macky Sall et du président de la BAD, Akinwumi Adesina, les Présidents de la République centrafricaine, Faustin Archange Touadera, de la RDC, Felix Tshisekedi, de Guinée-Bissau, Umaro Sissoco Embalo, du Burundi, Evariste Ndayishumiye, de la République du Mozambique, Filipe Nyusi, la vice-présidente du Gabon, Rose Cristiane Oussouka Raponda, le Premier ministre de l’Union des Comores, Bianrifi Tharmidhi, et la ministre éthiopienne du Plan, Fitsum Assefa.

Avant de participer à ce Panel de Haut niveau, le Chef du gouvernement avait été reçu en audience par le Président de la République du Sénégal, M. Macky Sall.

M. Akhannouch a souligné lors du deuxième sommet de Dakar sur la souveraineté alimentaire et la résilience, organisé par la Banque africaine de développement (BAD), en partenariat avec le gouvernement sénégalais et la Commission de l’Union africaine (UA), sous le thème “Nourrir l’Afrique: souveraineté alimentaire et résilience”, que le Plan Maroc Vert a permis de maintenir une croissance moyenne de 5,5 pc par an de l’agriculture pendant les 10 années, y compris en tenant compte des années difficiles de manque de pluies.

Dans son intervention, le responsable marocain a également noté que “l’investissement est au cœur de l’équation”, en citant, à cet égard, l’investissement dans les semences, la mécanisation, les engrais, le foncier, la formation et la recherche, une question qui revêt une importance pour garantir une augmentation de la productivité et de la valeur ajoutée de nos produits.

Il a fait savoir, en outre, que la deuxième étape importante dans l’histoire de l’agriculture marocaine est la nouvelle stratégie “Génération Green”, qui a été lancée sous l’impulsion de SM le Roi, soulignant que cette stratégie donne la priorité à l’élément humain (Couverture sociale) et à l’amélioration du revenu des agriculteurs.

Celle-ci va permettre l’accession de plus de 400.000 familles à la classe moyenne, grâce à la conversion, a-t-il indiqué lors de ce Panel, notant que cela a donné la possibilité de créer des “zones agropoles”, qui sont des bassins de production dans des périmètres irrigués. La stratégie contribuera aussi à l’émergence d’une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs agricoles, suite à la mobilisation d’un million d’hectares de terres collectives pour la mise en oeuvre de projets d’investissement dans ce secteur.

Le Panel intitulé “Vision pour la transformation de l’alimentation et de l’Agriculture”, a été l’occasion pour les Chefs d’Etats et les autres intervenants de partager leur vision de croissance dans l’agriculture, de l’intégration régionale, des partenariats, public privé et de la mise à l’échelle des témoignages de réussites.

Outre le Chef du gouvernement, le Maroc prend part à cet évènement de trois jours avec une importante délégation comprenant notamment le ministre de l’Equipement et de l’Eau, Nizar Baraka, le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohamed Saddiki, le président-directeur général du Groupe OCP, Mustapha Terrab, le Président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) Chakib Alj, le directeur général du Fonds “Ithmar Capital Obaid Amrane” et l’Ambassadeur de SM le Roi au Sénégal, Hassan Naciri.

Le Sommet Dakar 2, organisé du 25 au 27 janvier, fait suite à la première édition tenue en 2015 et qui avait permis de dessiner les contours de la stratégie Nourrir l’Afrique : la Stratégie pour la transformation agricole en Afrique (2016–2025).

Le programme du Sommet Dakar 2, ouvert par le président du Sénégal, comprenait des tables‑rondes présidentielles, des sessions plénières de haut niveau et des sessions pour élaborer des «Pactes pour la fourniture de produits alimentaires et agricoles» pour chaque pays. Le sommet Dakar 2 réunit 16 chefs d’Etats et de Gouvernement, 3 Vice-présidents et 6 Premiers ministres.

MAP
Partager

Regardez aussi

Des formations agricoles organisées dans la région de Dakhla

Dakhla Oued Eddahab : Une offre dédiée à l’entrepreneuriat des jeunes en agriculture

Entrepreneuriat des Jeunes en Agriculture : Dakhla Oued Eddahab lance son offre d’accompagnement des jeunes. Dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *