Accueil / Technique / Dossier / COSUMAR: Les performances et les engagements du Groupe
COSUMAR: Les performances et les engagements du Groupe
L’ensemble des sites industriels de COSUMAR prennent l’engagement d’appliquer les critères environnementaux dans leurs opérations quotidiennes - (ph:DR)

COSUMAR: Les performances et les engagements du Groupe

Retour sur les performances du Groupe COSUMAR et sur ses engagements entre 2014 et 2016. 

La dernière campagne sucrière (2015-2016) s’achève avec une production de sucre blanc record: 607.000 Tonnes, soit une hausse de 19% et une couverture des besoins nationaux en sucre à hauteur de 50 % (contre 42 % en 2014/2015). La superficie emblavée en betterave à sucre est de 57.600 ha.

Grâce au lancement par le Groupe COSUMAR d’un vaste plan d’actions visant l’amélioration globale des performances de l’activité sucrière, les producteurs des plantes sucrières ont pu bénéficier d’un accompagnement technique et financier. Sur le plan technique, il faut signaler la généralisation des semis précoces (80% de la superficie semée à fin octobre 2015), des semences monogermes à fort potentiel et du semis mécanique de précision.

Tous ces efforts, conjugués aux aides incitatives accordées par l’Etat dans le cadre du Plan Maroc Vert, ont permis la production de 4,2 millions de tonnes de betterave à sucre. Cette hausse de 17% s’est accompagnée d’une évolution significative des rendements qui ont atteint 73 T/ha à une richesse de 18,1%. Le rendement sucre à l’hectare a, quant à lui, enregistré une moyenne de 12 T/ha (14 T/ha à Doukkala et 13 T/ha au Tadla), soit un niveau de productivité comparable à celui des grands pays producteurs de betterave à sucre.

groupe-cosumar-engagements-performancesCes résultats ont eu un impact économique de taille sur le plan régional, engendrant une hausse de 16% du revenu de l’agriculteur par rapport à la campagne passée. Cette amélioration des performances est aussi le fruit du programme de Recherche & Développement engagé par COSUMAR et de ses partenaires (Semence monogerme, fertilisation, traitement des maladies …). Rappelons que le déploiement de ce programme est mené en collaboration avec les organisations de recherche nationales et internationales.

Il faut également insister sur les efforts déployés pour le développement de la récolte mécanique. Ainsi, la superficie récoltée mécaniquement est passée de 4.600 ha en 2013, à 18.000 ha aujourd’hui, soit 31% de la superficie globale.

Parallèlement, la culture de la canne à sucre a fait l’objet d’un programme de relance, initié en 2015 en collaboration avec le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime. Ce programme vise notamment à redynamiser la culture de la canne à sucre et à améliorer son attractivité dans les périmètres du Gharb et du Loukkos. Il prévoit la plantation de 4.000 ha par an avec un objectif de rétablir la superficie sous canne à 20.000 ha à l’horion 2019.

En outre, COSUMAR a mobilisé des investissements considérables (soit plus de 7 milliards de Dirhams) pour la modernisation et la mise à niveau de l’outil industriel. Ainsi la totalité de la production a pu être traitée dans de bonnes conditions et avec des performances en ligne avec les standards internationaux.

Ces bonnes performances qui restent conformes aux objectifs de la feuille de route 2020, devront être renforcées en vue d’atteindre un taux de couverture de 56% à l’horizon 2020.

Une volonté de protection durable de l’environnement

La protection de l’environnement et des ressources naturelles est au coeur de toute stratégie de développement durable. L’ensemble des sites industriels de COSUMAR prennent l’engagement d’appliquer les critères environnementaux dans leurs opérations quotidiennes.

Modernisation de l’outil et adoption de technologies propres: En modernisant son outil industriel, COSUMAR a opté pour le choix de nouvelles technologies dites “propres” et économiques en énergie.

Économie d’eau et traitement intégral des rejets liquides: L’autre priorité du Groupe COSUMAR est l’utilisation rationnelle de l’eau. En réduisant considérablement sa consommation d’eau dans l’ensemble de ses activités, notamment grâce au traitement des rejets liquides, ce sont plus de 4 millions de mètres cubes d’eau par an qui sont économisés.

 

 

Regardez aussi

Le Maroc produit de plus en plus de bananes

Aperçu du marché mondial de la banane

Aperçu du Marché mondial : la banane Tout comme les agrumes, la banane a été …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *