Accueil / Actualités / Actu internationales / Copa & Cogeca: victime de l’embargo russe
Copa & Cogeca: victime de l'embargo russe
Copa & Cogeca face à l'embargo russe - ph:DR

Copa & Cogeca: victime de l’embargo russe

Copa & Cogeca exige des solutions à la Commission Européenne face aux répercussions de l’embargo russe.

Le 14 mai, la coopérative de l’Union Européenne, Copa & Cogeca, a envoyé une lettre à la Commission Européenne. Dans cette lettre, Copa & Cogeca signale que les nouveaux projets envisagés ne répondent pas aux exigences du secteur des fruits et légumes de l’UE. Copa & Cogeca insiste sur le fait que ces projets doivent être ré-étudiés car jugés insuffisants. En effet, les producteurs de fruits et légumes traversent une situation de crise et sont victimes de l’embargo russe.

La Russie était le principal point d’exportations pour Copa & Cogeca. Les prix ne s’en sont toujours pas relevés. Et les objectifs envisagés par Copa & Cogeca, comme celui de trouver des marchés d’exportations alternatifs ne permettent pas de compenser les volumes qui étaient exportés à la Russie avant l’embargo.

Le secteur le plus touché de Copa & Cogeca est celui des pommes et des poires, notamment, en termes de réserves. En effet, le niveau des pommes et des poires stockés sont de 10 à 20% plus élevés comparé au 1er avril 2014. Le marché des tomates de Copa & Cogeca risque également de se détériorer. Les causes : la fermeture du marché russe et l’augmentation des importations de tomates vers l’Union Européenne en provenance du Maroc. En attendant, il y a des solutions limitées pour diversifier les exportations des fruits d’été, due à leurs natures extrêmement périssables.

La Commission Européenne a était salué par Copa & Cogeca suite à son accord d’étendre ses actions de soutien. Ces actions de soutien ont pour but de remédier aux défaillances du marché, suite à l’embargo russe, en termes d’exportations et ce jusqu’au 1er juillet. Mais la Copa & Cogeca refuse que la Commission Européeenne ait pour projet de réduire à 70% les quantités éligibles dans le cadre des actions de soutien.

La Copa & Cogeca a aussi préconisé à la Commission Européenne de fixer les quantités maximum garanties et attribuées aux États Membres. Ces quantités sont basées sur le montant d’exportations faites à la Russie et sur la production de fruits et légumes de Copa & Cogeca. Copa & Cogeca a également demandé d’augmenter le niveau des aides compensatoires afin de retirer les produits du marché et de prioriser les objectifs autre que ceux en rapport avec la distribution libre.

Regardez aussi

Agrumiculture : 450 exploitations ciblées par la vaste campagne anti-Covid

Agrumiculture : 450 exploitations ciblées par la vaste campagne anti-Covid

La vaste campagne anti-Covid-19 ciblera plus de 450 exploitations agrumicoles. La campagne de sensibilisation et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *