Accueil / Technique / Dossier / Comment se comporte le marché mondial de la papaye ?
papaye_maroc

Comment se comporte le marché mondial de la papaye ?

Situation du marché mondial de la papaye.

La popularité de la papaye exotique ne cesse de croître dans de nombreux pays. Elle reste toutefois un fruit de niche pour les consommateurs. La hausse de la demande a néanmoins entraîné une augmentation des prix et des ventes, ainsi que de la production dans des pays tels que l’Afrique du Sud et l’Australie. Les problèmes logistiques, notamment les coûts élevés du transport de marchandises à travers le monde, continuent d’entraver l’exportation de ce fruit, ainsi que de beaucoup d’autres, mais dans l’ensemble, les papayes semblent jouir d’une saison positive.

Pays-Bas : hausse de prix

Sur le marché néerlandais, les prix de la papaye Famosa sont actuellement en légère hausse, du fait notamment de l’augmentation des coûts de production, d’emballage et de main-d’œuvre. L’offre en provenance du Brésil est encore limitée. Selon les importateurs, la situation restera difficile dans la période à venir. En raison de l’augmentation des coûts, un prix de 14/15 euros est indispensable selon les importateurs. Le marché des papayes Golden se développe progressivement.

Allemagne : un produit d’épicerie fine plus que de supermarchés

Un commerçant de la région de Stuttgart propose des papayes de la variété Caliman en provenance du Brésil. Selon lui, seules les petites papayes sont proposées au commerce de détail et donc aux consommateurs finaux, mais elles ne se vendent pas très bien. En revanche, les grandes papayes vendues sur les marchés hebdomadaires ou, par exemple, sur les marchés spécialisés turcs, se portent très bien. Globalement les papayes sont davantage un produit d’épicerie fine que de supermarchés.

Le négociant indique également que, bien que les papayes soient aussi fournies au secteur de l’hôtellerie et de la restauration, la demande de ce secteur est faible car les papayes sont trop chères pour ce segment. Par-dessus tout, la gastronomie a tendance à se concentrer sur les fruits communs moins chers, comme les nectarines, les mirabelles, les pommes, etc. En revanche, les marchés hebdomadaires et les épiceries fines sont des acheteurs privilégiés de ce produit.

Le commerçant propose des papayes toute l’année au prix de 5 euros le kilo. Les qualités sont satisfaisantes, et aucune fluctuation importante n’a été observée. Outre le Brésil, l’entreprise achète également des papayes du Pérou, du Mexique, du Ghana et d’Afrique du Sud.

Italie : les détaillants sont les principaux canaux

Au cours de l’année écoulée, qui s’est terminée en juillet, le panel de consommateurs GfK a recensé 637 000 ménages acheteurs de papayes, soit 2,4 % de l’ensemble des ménages italiens. La papaye reste donc un produit de niche, mais qui connaît une forte croissance : + 5,7 % par rapport à l’année dernière et + 21 % par rapport à il y a deux ans. La majeure partie du produit est vendue à poids variable (567 000 ménages acheteurs), seuls 93 000 ménages achetant actuellement le produit pré-emballé.

La papaye progresse dans les circuits de distribution modernes : 79 % des ménages achètent la papaye dans les supermarchés, 9,9 % dans les hypermarchés. Conformément au développement général du circuit, le discount est le leader de la catégorie, avec 21 % du total des ménages acheteurs de papaye par le biais de ce circuit, soit une croissance de + 53 % par rapport à l’année dernière.

L’achat de papayes reste occasionnel pour les ménages, qui en achètent en moyenne un peu moins de deux fois par an. Cependant, ce produit garantit un bon cash-flow moyen, égal à 2,88 € par achat. Concernant le type de ménage qui achète le fruit, il est intéressant de noter que la papaye est moins présente chez les jeunes ménages de moins de 34 ans (7,6 % des ménages acheteurs, indice 96), et trouve davantage d’écho chez les ménages d’âge mûr sans enfant.

Un opérateur d’un marché de gros du nord de l’Italie confirme que la quasi-totalité de la papaye consommée dans le pays est vendue par la grande distribution, le petit commerce de détail traditionnel ne vendant pas autant de ce produit. Globalement, la consommation de papaye est stable, seul le canal de vente dominant change. Sur le marché de gros, la papaye de bonne qualité se négociait entre 3 et 3,5 euros/kg à la fin du mois de septembre 2021. Toutefois, par rapport à il y a quelques années, c’est un produit qui a perdu de son attrait, les consommateurs se tournant désormais vers d’autres fruits exotiques.

Un grossiste de Milan importe des papayes Formosa du Brésil. Il déclare : « Les fruits sont moins nombreux et de moins bonne qualité à cette époque de l’année, en dépit du fait que la demande du marché est en forte hausse. Une nouvelle tendance que nous observons cette année, par rapport aux saisons précédentes, est la demande accrue de papayes vertes à chair blanche. Elle n’est pas encore aussi connue, mais nous en vendons de plus en plus. Elle provient actuellement de Sicile, du Maroc et d’Espagne, et est principalement utilisée comme ingrédient dans les salades. C’est encore un produit vendu essentiellement sur les marchés ethniques. »

Après une bonne progression pendant les mois d’été, due également à la présence de fruits de saison tels que les fruits à noyau, la papaye connaît désormais une période quelque peu difficile. Les autres fruits ont quitté le marché, la consommation et la demande de papaye ont repris, les quantités sont plus limitées mais la qualité fait défaut. Cette situation joue un rôle sur les prix : les gens essaient d’obtenir des prix plus attractifs que pendant la saison estivale.

Afrique du Sud : volumes importants mais prix bas

Cette période de l’année est une période cruciale pour la culture des papayes en Afrique du Sud, qui commence de septembre à novembre et se termine de décembre à mars. Les papayes sont fournies au marché tout au long de l’année et connaissent deux pics.

La saison a été bonne, les prix sont stables et meilleurs que l’année dernière, déclare un producteur de papayes du Lowveld, l’une des rares régions au climat propice à la culture des papayes.

Le prix du marché se situe entre 7 000 R (397 euros) et 8 000 R (454 euros) par tonne. « Le prix est légèrement meilleur que d’habitude pour cette période de l’année, mais il n’est pas extraordinaire. Compte tenu des volumes, ce n’est pas mal quand même. »

Un autre producteur, également dans le Lowveld de Mpumalanga, fait remarquer : « La saison se déroule bien, nous récoltons beaucoup. En ce moment. C’est difficile de garder le cap, il y a tellement de fruits. »

La fermeture du secteur de l’hôtellerie et du tourisme a eu un gros impact sur les papayes, notamment sur les grandes variétés. Ce n’est pas un fruit très commercialisé dans le secteur parallèle en raison de sa vulnérabilité et de sa durée de conservation limitée.

L’industrie de la papaye reste très stable en termes d’hectares et de producteurs. Toutefois, le climat limite sa production.

Chine : augmentation des ventes, mais la papaye reste un fruit de niche

En Chine, la papaye est cultivée principalement dans les régions de Jiangsu, Henan, Shandong, Anhui, Zhejiang, Hebei, Jiangxi, avec une superficie totale de plantation bien inférieure à celle des autres catégories de fruits. La saison de récolte de la papaye se situe entre septembre et octobre.

La papaye n’est pas un fruit très populaire en Chine. On la trouve rarement dans les magasins. Le cercle des consommateurs de papayes est relativement restreint mais stable. Il s’agit principalement de personnes soucieuses de leur forme physique et de leur alimentation.

Les habitants du delta du fleuve Yangtze consomment davantage de papayes. Le volume des ventes de cette denrée augmente d’année en année.

La plupart des papayes importées sur le marché intérieur proviennent des Philippines. Mais en raison du resserrement de la capacité d’expédition mondiale et des désagréments liés à l’expédition cette année, le volume de papayes importées sur le marché a diminué par rapport aux années précédentes.

La papaye des Philippines sans OGM de la marque Dole est une variété de papaye relativement courante et bien connue en Chine. Actuellement, le prix de détail de la papaye Dole sur le marché est d’environ 15 yuans par pièce (380 g) ; un prix en baisse par rapport à l’année dernière.

Amérique du Nord : les stocks connaissent des tensions depuis près de six mois

Un expéditeur de papayes nord-américain note que les producteurs ont été frappés par des intempéries au Mexique qui leur ont fait perdre beaucoup de fruits. « Ils ont été frappés par un ouragan. Ils ont dû faire face à des vents violents. Les arbres ont été renversés par le vent ».

Actuellement, les approvisionnements en papayes proviennent des régions du sud du Mexique, comme Michoacán et Jalisco, bien que certains arrivages proviennent également de Vera Cruz et arrivent plus probablement aux États-Unis en passant par le Texas. « Je n’ai pas entendu parler d’autres expéditions. Si d’autres personnes en avaient, je suis sûr qu’elles expédieraient parce que le marché est vraiment bon en ce moment. Habituellement, à cette époque, on trouve des fruits en provenance du Guatemala et des pays d’Amérique centrale, mais là, je n’en ai pas entendu parler. »

Il ajoute que la qualité et le calibre des papayes n’ont pas été affectés par le mauvais temps.

Quant à la demande, elle est plus forte pour les papayes. « À cette époque de l’année, la demande est généralement assez bonne, surtout lorsque le marché est un peu tendu comme c’est le cas actuellement. La seule mauvaise chose, c’est que nous n’avons pas pu faire de promotion… ou si, mais pas de manière agressive. C’est un cercle vicieux parce que vous risquez de ne pas avoir assez de fruits pour couvrir la promotion. »

En ce qui concerne les prix, ils sont nettement plus élevés que ceux de l’année dernière à la même époque. Ils se situent actuellement à 20 $. « Normalement, les prix sont de 14 à 15 dollars, soit 4 à 6 dollars de plus que l’année dernière à la même époque », explique l’expéditeur.

Pour ce qui est de l’avenir, le resserrement de l’offre pourrait se poursuivre dans un avenir proche. « Ils nous disent que le mois d’octobre sera le même et que l’offre pourrait rester ainsi jusqu’en novembre. Je pense que le prix restera stable », déclare l’expéditeur.

Guatemala : les coûts logistiques élevés empêchent l’exportation de papayes

La production est importante, surtout dans la partie nord du pays. De manière générale, il y a eu beaucoup de pluies en Amérique centrale, mais la disponibilité des papayes devrait rester suffisante. Cependant, il est presque impossible d’exporter le produit vers l’Europe en raison des coûts logistiques élevés du fret aérien.

Australie : les volumes de papayes australiennes en hausse de 32 %

La saison de la papaye australienne s’est accélérée depuis le début du printemps, un producteur faisant état de volumes importants et de fruits de grande qualité dans les magasins grâce aux conditions hivernales chaudes. « L’offre de fruits augmentera à partir de septembre. Les consommateurs peuvent s’attendre à des volumes stables jusqu’en novembre ». Ils espèrent que les bienfaits du fruit pour la santé contribueront à stimuler les ventes, non seulement pendant la pandémie de Covid-19, mais aussi plus généralement, étant donné son « puissant statut d’antioxydant et ses bienfaits pour l’immunité ». La production du secteur a rebondi de manière significative au cours de l’année se terminant en juin 2020, selon les dernières statistiques. Après avoir chuté de 8 % l’année précédente, les volumes ont augmenté de 32 % pour atteindre 19 648 tonnes, soit une valeur de 31,8 millions de dollars (une augmentation de 15 %). Seul un très petit nombre d’exportations a été enregistré, environ 10 tonnes, principalement destinées à Brunei et Singapour. Dans le même temps, 86 tonnes ont été importées, provenant majoritairement des Fidji.

Freshplaza

Regardez aussi

myrtille maroc

Le marché mondial de la myrtille

Le marché mondial de la myrtille. Bien que le Royaume-Uni et plusieurs régions des États-Unis …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *