AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Cannabis : Le premier lot de semences importées a été livré aux agriculteurs
La culture du cannabis au centre des engagements du Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima
Cannabis - ph : DR

Cannabis : Le premier lot de semences importées a été livré aux agriculteurs

Le Maroc a reçu ses premières graines de cannabis importées provenant de plusieurs pays tels que la Suisse, l’Uruguay, la Hongrie, la Bulgarie, l’Italie et les États-Unis. Cette importation a eu lieu mercredi dernier à l’occasion du début de la saison de culture de la première culture de cannabis.

D’après les informations obtenues par Hespress, le premier lot de semences importées a été livré aux agriculteurs et aux coopératives dans les provinces d’Al Hoceima, Chefchaouen et Taounate. Les procès-verbaux de réception ont été signés et près de 105 hectares de semences aptes à la culture ont été distribués à plus de 170 agriculteurs.

Un investisseur qui a importé des semences de Suisse a déclaré que la distribution de semences, soit environ 760 000 graines, a relancé les agriculteurs et les a encouragés à s’engager dans ce projet ambitieux. L’investisseur a également révélé que 500 agriculteurs seront ciblés lors de la prochaine campagne agricole.

« Notre engagement dans ce projet stratégique en tant qu’investisseurs dans le pays est naturel étant donné que mon domaine de travail est l’agriculture. Après avoir examiné le projet et son étude, nous avons décidé de nous y engager », a déclaré l’investisseur à la même source,  et qui a souhaité garder l’anonymat.

L’investisseur a souligné que l’importation des semences a été soumise à de nombreuses étapes, commençant par l’obtention d’une licence auprès de l’Agence nationale de réglementation des activités relatives au cannabis (ANRAC) et de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA). Les semences ont été transportées dans le respect des conditions nécessaires pour assurer la sécurité sanitaire et la qualité requises.

Il a également salué les efforts exceptionnels déployés par l’ONSSA et l’ANRAC pour respecter les conditions techniques requises en un temps record, stipulées dans les cahiers de charges.

Partager

Regardez aussi

sadiki iav 2024

Ouverture de la 3ème édition du Salon de l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II

Le salon de l’IAV Hassan II constitue une plateforme propice de rencontres entre les étudiants, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *