Accueil / Actualités / Actu Maroc / Pour les agriculteurs marocains la campagne agricole sera moyenne

Pour les agriculteurs marocains la campagne agricole sera moyenne

La campagne agricole 2017-2018 s’annonce moyenne pour les agriculteurs marocains.

La campagne agricole 2017-2018 suscite l’inquiétude des agriculteurs. Comme toujours pour une raison évidente, la pluie reste le facteur dominant pour déterminer si une campagne agricole sera positive ou non. Et pour les agriculteurs marocains, la campagne s’annonce moyenne cette année, la faute à des pluies qui ont été assez rares et tardives. Eclairage.

La campagne agricole qui a été officiellement lancée à la fin du mois d’octobre 2017 par Monsieur Aziz Akhannouch, Ministre de l’Agriculture et de la Pêche, ne suscite pas l’enthousiasme des agriculteurs marocains selon une étude menée par la branche Sondage et Statistiques d’AgriMaroc.ma.

En effet, les professionnels sondés ont répondu à 32,6% s’attendre à une campagne agricole « moyenne ». Les raisons de cette prudence sont assez évidentes, en premier lieu et fort logiquement le manque de pluies qui affecte le pays. En second lieu et tout particulièrement pour les cultivateurs céréaliers, le retard de ces pluies, qui affectent les rendements. Enfin les agriculteurs ne négligent pas les prochaines neiges qui devraient s’abattre sur de nombreuses régions du Royaume avec un risque de gel important. Le changement climatique favorise donc la prudence à de nombreux producteurs qui en ressentent de plus en plus les effets.

Enfin à noter que pour 22,1% des agriculteurs interrogés, la campagne agricole s’annonce même « mauvaise », alors que pour 16,8% d’entre eux, la campagne de cette année sera « très mauvaise ». Une note d’optimisme tout de même, 14,7% des agriculteurs espèrent une « bonne » campagne agricole alors que « 13,7% » l’imaginent même excellente. C’est tout ce qu’on souhaite à notre agriculture et nos agriculteurs.

Regardez aussi

agriculture-maroc

Génération Green : objectif 350 000 emplois

L’emploi comme priorité, 350 000 emplois agricoles visés. Le gouvernement prévoit, dans son programme au …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *