AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Technique / Cahier Technique / Le rôle du calcium en horticulture
calcium horticulture
Photo - DR

Le rôle du calcium en horticulture

Le calcium : Un élément nutritif nécessaire pour une croissance saine des plantes.

Le Calcium (Ca) fait partie des nutriments secondaires nécessaires aux plantes pour leur bonne croissance comme le magnésium (Mg) et le soufre (S).

Bien que le calcium ne soit pas un nutriment primaire au même titre que l’azote, le phosphore (P) et le potassium (K), cela ne signifie pas qu’il soit de moindre importance, en tant qu’élément secondaire. En effet, les nutriments secondaires sont essentiels pour une croissance saine, mais doivent être présents en moindre quantité par rapport aux éléments primaires.

Quel est le rôle du calcium dans la croissance des plantes ?

Lorsqu’il est présent sous forme de pectinate de calcium, le calcium favorise la cohésion des parois cellulaires des plantes. En revanche, une carence en calcium affecte les nouveaux tissus, tels que les extrémités des racines, les jeunes feuilles et les extrémités des pousses. Ces dernières se retrouvent déformées, à cause d’un mauvais développement des parois cellulaires. Le calcium stimule également la libération de certains enzymes et relâche des signaux responsables de la synthèse de certaines fonctions cellulaires.

Conséquences d’une carence en calcium

Le calcium ne possède pas une grande mobilité dans la plante. Pour se nourrir en cet élément, la plante profite du processus de transpiration au cours duquel les racines absorbent l’eau du sol contenant le calcium désiré. Cette eau est ensuite acheminée jusqu’aux nouvelles pousses où le calcium en question est utilisé et la vapeur d’eau excédentaire s’échappe au travers des stomates des feuilles.

Tout processus qui entrave ou ralentit la transpiration, comme un taux d’humidité élevé ou des températures froides, peut causer une carence en calcium. Et ce, même si les niveaux de calcium sont suffisants dans le substrat.

Par ailleurs, les parties de la plante à faible transpiration (comme les jeunes feuilles et les fruits) sont les premières à être affectées. La manifestation la plus flagrante de cette carence en calcium est le dessèchement apical des tomates.

Une carence en calcium peut également survenir si le dosage de la solution d’engrais est en dessous de 40-60 ppm et/ou si les dosages en potassium, magnésium ou sodium sont trop élevés.

Toxicité en calcium

Il arrive rarement qu’une toxicité en calcium se produise. Dans certains cas, les niveaux de calcium élevés peuvent rivaliser avec l’absorption de magnésium et de potassium et provoquer leur carence.

Les différentes sources

Source de calcium – engrais

Tous les types d’engrais ne contiennent pas forcément du calcium, notamment ceux contenant un pourcentage de phosphore important. Pour cette raison, il faut prêter une grande attention à l’étiquette du produit. La plupart des engrais affichent les pourcentages de calcium et de magnésium contenus (15-7-14-3Ca-1Mg). De même, les engrais qui portent la mention “cal-Mag”, comme le 15-5-15 et le 17-5-17, possèdent également des pourcentages de calcium. En cas de doute, pensez donc à vérifier la liste des pourcentages des ingrédients.

En revanche, la majorité des engrais contenant du calcium sont formulés avec du nitrate de calcium. Un composé qui est potentiellement basique. Par conséquent, il contribuera à augmenter le pH du substrat sauf si un acide est injecté ou que des engrais potentiellement acides lui soient associés en rotation.

Source de calcium – eau

Toutes les sources d’eau contiennent généralement du calcium. Il faut donc considérer en règle générale que l’eau en provenance des puits profonds ou des régions non-côtières de l’Amérique du Nord contiennent des niveaux de calcium en quantité suffisante pour favoriser une croissance normale. En revanche, l’eau issue de la pluie, des lacs, des rivières ou encore des étangs contiennent de faibles teneurs en calcium.

Lire aussi : La culture de la tomate au Maroc

Quoi qu’il en soit, il est préférable de tester son eau afin de déterminer si elle contient suffisamment de calcium. Si la teneur en calcium de votre eau est supérieure ou égale à 40-60 ppm, il n’est pas nécessaire d’utiliser un engrais qui contient du calcium.

En revanche, si le niveau de calcium est inférieur à 40-60 ppm, n’hésitez pas à vous rapprocher de professionnels pour adopter un programme de fertilisation approprié à vos besoins.

Sources : AgriMaroc ; Wikipedia ; Pthorticulture

Toute l’actualité agricole au Maroc, en Algérie et en Tunisie.

Partager

Regardez aussi

La dépendance aux engrais chimiques, les agriculteurs entre le marteau et l'enclume

Comment choisir un engrais?

Guide pratique pour choisir le bon engrais à appliquer sur votre culture. Différentes formules d’engrais …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *