Accueil / Actualités / Actu internationales / Avec le Brexit les agriculteurs espagnols souhaitent revoir les quotas d’importation
maroc espagne

Avec le Brexit les agriculteurs espagnols souhaitent revoir les quotas d’importation

Brexit: les agriculteurs espagnols souhaitent revoir les quotas d’importation et les accords de libre-échanges.

Avec le Brexit, soit la sortie de la Grande Bretagne de l’Union Européenne, officiellement lancée le 29 mars, les producteurs espagnols réclament une révision des accord agricoles de libre-échanges. En ligne de mire, le Maroc.

Le calcul des quotas d’entrée sur le marché européen prend en compte 65 millions d’habitants du Royaume-Uni qui n’ont désormais plus à être pris en considération selon les producteurs espagnols. Une inquiétude grandissante de la profession, qui considère comme illégitime donc les quotas existants, puisque finalement ces derniers ne sont plus justifiés. Une attaque qui vise partiellement le Maroc, principal bénéficiaire de ces accords, mais qui apparaît comme justifiée.

« Désormais, cet important flux commercial ne se produira plus au sein de l’Union européenne mais directement au Royaume-Uni, c’est pourquoi les quantités qui bénéficie de conditions avantageuses établies pour l’entrée des importations, comme les tomates du Maroc, par exemple, doivent être revues à la baisse», a déclaré Miguel Blanco, secrétaire général de la COAG. Selon lui, l’objectif est d’«éviter la sursaturation du marché européen et [d’] être cohérent avec le nouveau contexte géopolitique » a indiqué Miguel Blanco, secrétaire général de la Coordination des organisations d’agriculteurs et d’éleveurs (COAG).

Avec Yabiladi

Regardez aussi

La Turquie a multiplié par 17 ses exportations avocats

La Turquie a multiplié par 17 ses exportations d’avocats

L’Ukraine est entrée dans le top 3 des principaux pays importateurs d’avocats de Turquie. La …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *