Accueil / Actualités / Actu Maroc / Béni Mellal-Khénifra : Le stress hydrique fait craindre le pire aux agriculteurs
Béni Mellal Khénifra : Le stress hydrique fait craindre le pire aux agriculteurs
Béni Mellal Khénifra : Le stress hydrique fait craindre le pire aux agriculteurs.

Béni Mellal-Khénifra : Le stress hydrique fait craindre le pire aux agriculteurs

La nouvelle campagne agricole s’annonce difficile à Béni Mellal-Khénifra.

Les agriculteurs de la région de Béni Mellal-Khénifra ne savent plus où donner de la tête. En effet, le stress hydrique combiné aux effets de la pandémie de Covid-19 laissent apparaitre les prémices d’une campagne agricole qui s’annonce difficile.

La baisse des ressources en eau, constitue, selon la MAP, l’un des plus grands défis auxquels se confronte le secteur agricole dans le périmètre de l’Office Régional de Mise en Valeur Agricole de Tadla (ORMVAT) dans la mesure où la campagne agricole 2020-2021 sera lancée, encore une fois, sous le poids de la pandémie du Covid-19 qui continue de frapper de plein fouet le monde agricole mais également sous le signe du manque de précipitations, qui jusqu’au 15 novembre, n’ont pas dépassé 46 mm.

Lire aussi : Maroc : Comment l’agriculture peut s’adapter face à la rareté de l’eau ?

Toutefois, en dépit du stress hydrique et de ses aléas, les efforts déployés au niveau de la région laissent présager, en contrepartie, une augmentation de la production de plusieurs de ses filières, entrées en phase de récolte. Par ailleurs, ces dernières laissent prévoir une hausse significative de 30% pour les agrumes par rapport à la saison écoulée, avec une production totale estimée à 500.000 tonnes.

Regardez aussi

Maroc agriculteurs attente des prochaines pluies

Maroc : les agriculteurs dans l’attente des prochaines pluies

Les agriculteurs attendent avec impatience les prochaines pluies. Une bonne nouvelle pour les agriculteurs. En …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *