AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Atelier scientifique international à Rabat en soutien à l’initiative Oasis Durables

Atelier scientifique international à Rabat en soutien à l’initiative Oasis Durables

Un atelier de haut niveau à Rabat pour défendre les Oasis Durables à la COP28.

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé ce mardi un atelier scientifique international de grande envergure à Rabat, marquant ainsi le début d’une initiative cruciale pour la préservation des écosystèmes oasiens. Cet atelier a réuni des experts nationaux et internationaux, ainsi que des représentants de la FAO et de l’UNESCO au Maroc.

Organisé conjointement par le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, l’Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier (ANDZOA), la FAO et l’UNESCO, cet événement s’inscrit dans le cadre de l’Initiative Oasis Durables. L’objectif principal de cette initiative est de protéger les agroécosystèmes oasiens et de promouvoir un développement économique durable dans ces régions cruciales.

L’atelier vise à recueillir des avis d’experts de haut niveau issus de divers horizons sur la mise en œuvre de l’Initiative Oasis Durables. Les discussions se concentrent sur l’intégration de cette initiative dans les tendances internationales en matière de gestion durable des agroécosystèmes et d’adaptation au changement climatique. De plus, cet événement a pour objectif de développer un argumentaire scientifique en vue de plaider en faveur de l’Initiative Oasis Durables lors de la COP28. Il prévoit également l’élaboration de mécanismes de gouvernance et de coopération appropriés pour atteindre les objectifs de l’initiative.

Dans son discours inaugural, le Ministre Sadiki a souligné l’importance cruciale des oasis en tant qu’écosystèmes uniques dotés d’un patrimoine naturel, culturel et urbain distinct, ainsi que de produits agricoles spécifiques. Il a appelé à une approche globale pour le développement de ces zones et à une coordination des efforts visant à renforcer leur résilience face au changement climatique.

Il est à noter que le Maroc attache une grande importance au développement des oasis dans le cadre de sa stratégie Génération Green 2020-2030. Cette stratégie comprend la plantation de plus de 3 millions de palmiers dattiers sur une superficie de plus de 60 000 hectares, ainsi que des améliorations des infrastructures hydroagricoles et la création d’unités de stockage et d’emballage des dattes dans différentes oasis. De plus, le pays prévoit d’étendre ces plantations à 5 millions de palmiers supplémentaires et d’aménager les oasis traditionnelles pour les rendre plus résilientes aux pressions environnementales.

Pour rappel, l’Initiative Oasis Durables a été lancée par le Maroc lors de la COP22 à Marrakech en novembre 2016. Elle vise à sensibiliser à l’importance des oasis en tant qu’éléments uniques et vulnérables de notre planète, tout en cherchant à préserver leur patrimoine naturel, leur biodiversité, et à exploiter leur potentiel économique dans une perspective de développement durable.

Partager

Regardez aussi

ENAM organise un forum autour de la digitalisation de l'agriculture marocaine

L’École Nationale d’Agriculture de Meknès à l’heure de ses 21èmes Olympiades

L’École Nationale d’Agriculture de Meknès (ENAM) abrite les 11 et 12 mai courant, la 21ème …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *