Accueil / Technique / Dossier / Aperçu du marché mondial du kiwi
Un seul kiwi fournit la quantité quotidienne nécessaire de vitamine C

Aperçu du marché mondial du kiwi

Marché mondial : le kiwi

Les mauvaises conditions météorologiques enregistrées au début de l’année pendant la période de croissance continuent d’entraver les zones de production européennes, et les kiwis n’y font pas exception. Les producteurs espagnols craignent une baisse de production de 45 %, tandis que l’Italie prévoit un volume inférieur de 60 % par rapport à son record. Outre-mer, le tableau est plus positif : la Nouvelle-Zélande s’attend à une nouvelle saison record et la Chine se réjouit d’une bonne saison nationale. En Europe, les ventes de kiwis se portent bien, avec une augmentation de 47 % aux Pays-Bas, tandis qu’en Amérique du Nord, la demande reste soutenue, même si certains expéditeurs craignent que des problèmes logistiques ne se posent plus tard dans la saison, problème qui a d’ailleurs touché le marché chinois.

Pays-Bas : les kiwis ont connu un grand succès cet été

La disponibilité limitée des autres fruits d’été a permis aux kiwis de s’imposer durant l’été. Habituellement, les achats de kiwis pendant l’été sont inférieurs à la moyenne, mais cette année, ils ont même dépassé de 47 % la moyenne des quatre dernières années, selon les chiffres de l’AMI. Les kiwis jaunes ont même augmenté de 60 %. Cette hausse n’était pas une réaction aux prix bas, qui étaient en fait relativement élevés. Ce mois-ci, les kiwis du Chili et de Nouvelle-Zélande sont toujours disponibles aux Pays-Bas, avant de laisser la place aux kiwis français et italiens.

Belgique : bonne saison attendue pour les kiwis en Belgique

L’année a été bonne pour le kiwi néo-zélandais, estime un acheteur belge qui travaille principalement avec le kiwi Zespri. Le prix et la qualité ont été bien proportionnés. La saison devrait durer encore cinq semaines environ avant de passer progressivement à la culture européenne. En fin de saison, des problèmes de stockage se posent parfois, mais il semble que le kiwi se maintiendra bien jusqu’au début de la saison européenne. L’augmentation des prix en cours de saison est négligeable et avoisine les 20 centimes pour la période de mai à aujourd’hui. La part du bio est stable depuis des années.

Allemagne : bons prix et qualité pour les kiwis sur le marché allemand

Selon un négociant de Munich, les kiwis verts de Nouvelle-Zélande se vendent actuellement 28-30 EUR/5 kg sur le marché allemand. Ces kiwis sont réimportés des Pays-Bas. En règle générale, ils se vendent en moyenne 40 boîtes par semaine. Malgré un certain fléchissement en fin de saison, la qualité est globalement très bonne. Les ventes continuent d’être bonnes, même si elles sont un peu plus faibles que l’année dernière. Ils proposent également des kiwis biologiques, dont environ 5 à 10 boîtes peuvent être commercialisées par semaine. Les kiwis d’Espagne sont à nouveau attendus pour la saison hivernale.

Italie : la baisse des volumes de production se poursuit pour les kiwis italiens

Les quantités de kiwis verts italiens ont connu une nouvelle baisse en 2021, tandis que dans l’ensemble de l’Europe, les volumes semblent plus stables. À l’approche de la saison automnale, aucune donnée officielle n’est encore disponible, mais des tendances se dessinent déjà. Un important négociant du nord de l’Italie indique que la production de kiwis verts en Italie pourrait connaître une baisse de 10 % par rapport à 2020, qui n’a pas été une bonne année. Cette année, les zones de production du Piémont, de la Vénétie et du Frioul enregistrent des pertes très importantes, essentiellement dues aux gelées de printemps. En Romagne, en revanche, le déclin semble plus contenu, tandis que dans le Latium, c’est le dépérissement de la vigne qui inquiète.

Il y a cinq ans, l’Italie a atteint une production record de 600 000 tonnes de kiwis, alors que l’année 2021 ne devrait en compter que 250 000, soit une perte de 60 %. Mais dans le reste de l’hémisphère nord, les rendements semblent très différents. La Grèce poursuit son élan avec une augmentation de la production. L’Iran est un autre pays trop souvent négligé, principalement parce qu’on ne dispose pas de beaucoup d’informations sur sa production. Ceux qui s’y sont rendus parlent de vergers considérables avec des productions en hausse.

Quant au kiwi jaune, les quantités semblent augmenter en Italie grâce à de nouveaux vergers. Les rendements sont constants étant donné que tous les vergers sont équipés de filets de protection et de filets anti-gel. On parle d’environ 80 000 tonnes.

Espagne : les mauvaises conditions météorologiques affectent la production espagnole, jusqu’à 45 % de volume en moins attendu

Les gelées en Galice et dans les Asturies, régions qui représentent plus de 85 % de la production espagnole de kiwis, risquent de réduire de 45 % la prochaine récolte de kiwis. Les basses températures durant la période de floraison à Valence et en Catalogne ont également affecté la croissance escomptée. Cela se traduira par une légère baisse de la production. Les producteurs espagnols de kiwis s’attendent donc à une récolte d’environ 23 000 tonnes pour la saison 2021/2022. Actuellement, la production espagnole de kiwi ne répond pas à la demande intérieure et doit être complétée par des importations provenant principalement d’Italie, de France et de Grèce. Toutefois, certains de ces pays ont également subi les effets de tempêtes de grêle, de gelées et de parasites, contribuant à réduire considérablement les volumes. On s’attend donc à une pénurie de kiwis en Europe cette année. Les négociants s’attendent par conséquent à des ventes plus faciles et à une augmentation des prix de la production espagnole, comme ce fut le cas l’année dernière.

Grèce : bonne saison pour les kiwis grecs

En Grèce, les kiwis semblent avoir atteint une taille moyenne et leur commercialisation se passe plutôt bien. Les exportateurs sont en train de discuter des programmes avec leurs partenaires. En termes de marchés, les kiwis grecs sont en général exportés, les volumes continuant à augmenter. Les fruits se retrouvent dans les supermarchés européens, mais l’Asie et les Amériques seront également des marchés importants pour les kiwis grecs cette année.

Afrique du Sud : de grands espoirs pour l’augmentation de la production nationale de kiwis

La récolte locale de kiwis commencera l’année prochaine, en février.

Les importations de kiwis sont un peu plus lentes que d’habitude mais les ventes sont assez bonnes, déclare un importateur de kiwis. Actuellement, les kiwis sont importés de Nouvelle-Zélande et ce jusqu’en octobre/novembre, après quoi ils basculent sur l’Europe jusqu’en avril. Les importations de kiwis se font toute l’année.

Localement, le secteur du kiwi est en pleine effervescence ; il se développe plutôt bien. Les importations pourraient diminuer jusqu’à un certain point lorsque les volumes locaux augmenteront au cours des prochaines années. La disponibilité des plants est une contrainte mais les pépinières se développent. Les zones où les kiwis peuvent être cultivés sont limitées en Afrique du Sud.

La qualité d’arrivée des kiwis que l’Afrique du Sud exporte s’améliore chaque année, affirme un producteur, et on observe une bonne courbe de croissance des volumes intérieurs.

Le marché du kiwi se développe en Afrique du Sud en raison de la consommation croissante de ce fruit.

L’industrie locale manque de possibilités de transformation, par exemple le séchage ou la congélation des kiwis. Les produits sont toutefois destinés au secteur de la coupe fraîche.

Chine : la pénurie de conteneurs affecte la logistique relative aux kiwis

Les conditions météorologiques dans les différentes régions productrices sont favorables cette année et la saison s’annonce bonne pour les kiwis. Le début de la saison des kiwis a officiellement commencé début septembre. Une bonne performance est attendue cette saison.

Les kiwis Cuixiang à maturité précoce dans le Shaanxi ont commencé à être cueillis début septembre et sont actuellement distribués à grande échelle. Le froid qui a sévi au début du printemps n’a eu aucun effet sur le rendement global et la qualité. Le rendement par unité de surface était normal. En termes de prix, le fruit vert bon marché Cuixiang est à environ 30-40 yuans/boîte (contenant 16-20 fruits), ce qui n’a pas changé par rapport aux années précédentes.

Les consommateurs d’outre-mer sont très attentifs à la teneur en sucre des kiwis. La teneur en sucre de la variété chinoise Hayward est d’environ 13 à 14 %, tandis que celle des variétés Cuixiang et Xuxiang peut atteindre 16 à 17 %.

Le plus gros problème auquel les exportateurs sont confrontés cette saison est le coût du transport en raison de la pénurie de conteneurs. Le fret du port de Qingdao au port de Santiago tourne normalement autour de 10 000 RMB/conteneur, mais depuis la fin de l’année dernière, il a grimpé jusqu’à environ 160 000 RMB/conteneur.

Amérique du Nord : les approvisionnements en kiwis importés connaissent un léger déséquilibre

Un expéditeur américain indique que, pour l’instant, les volumes de kiwi arrivent à la fois de Nouvelle-Zélande et du Chili. « Nous allons probablement continuer avec le Chili pendant encore quatre à cinq semaines et la Nouvelle-Zélande jusqu’à la mi-novembre ou la fin novembre. »

Alors que le volume en provenance de Nouvelle-Zélande semble être relativement contrôlé et similaire à celui de l’année dernière à la même période, le tableau en provenance du Chili est légèrement différent. « Depuis le Chili, nous avons un petit afflux d’expéditions car certaines ont été retardées pour des raisons logistiques », explique-t-il. « Il semble que deux à trois semaines ont été cumulées, et la fin de la saison paraît avoir un volume plus important que prévu. »

En ce qui concerne le calibrage, alors que le profil de calibre de la Nouvelle-Zélande est conforme aux attentes, les fruits chiliens sont légèrement plus petits, bien que l’on trouve un bon mélange de calibres.

La demande est relativement bonne dans l’ensemble. Les fruits néo-zélandais se vendent très bien et la demande est plus forte que l’année dernière. Quant au Chili, étant donné qu’il y a beaucoup plus de volume que prévu, la demande est plus lente. En principe, la consommation de kiwis augmente d’année en année grâce, en partie, à des développements tels que l’arrivée de nouvelles variétés comme le SunGold.

Comment se portent les prix ? Ils sont légèrement supérieurs à ceux de l’année dernière, mais le Chili va subir un ajustement. Il est déjà en train de se corriger à la baisse en raison de l’afflux d’expéditions. Aucune réduction des prix n’est prévue pour les fruits chiliens, mais cela dépend aussi du volume qui arrivera assez tard dans la saison.

Pour ce qui est de l’avenir, la saison du kiwi local de Californie commence vers la mi-octobre. La récolte semble plus importante que la saison dernière. Cependant, des défis logistiques sont à venir pour les fruits provenant de cet état, étant donné que le coût de la logistique est presque égal au coût de celle de l’étranger.

Et puis, en novembre, les approvisionnements en kiwis commenceront à partir de l’Italie et de la Grèce. « L’Italie aura un problème d’approvisionnement. Le gel du mois de mai a entraîné une perte de 30 à 40 %, voire plus, de la récolte. Ce sera une année difficile pour l’Italie. La Grèce a également perdu un peu de terrain en raison des conditions météorologiques, mais la récolte semble être la même, voire légèrement supérieure à celle de l’année dernière. Le défi dans les deux pays concerne la logistique et le transport par transporteur maritime. C’est devenu un facteur très difficile de nos jours. »

Océanie : une autre saison record attendue pour les kiwis de Nouvelle-Zélande

Zespri s’attend à une nouvelle saison record pour les kiwis de Nouvelle-Zélande, avec une récolte prévue d’environ 177 millions de plateaux, malgré les défis majeurs auxquels le secteur est confronté, notamment le covid-19, les contraintes de main-d’œuvre, les perturbations du transport maritime et l’augmentation des coûts. La société déclare : « La demande reste forte au niveau mondial, tant du point de vue du volume que de la valeur, la teneur élevée en vitamine C des kiwis Zespri restant un élément important de différenciation de nos fruits. Nous avons maintenant dépassé 70 % de la récolte de kiwis Zespri SunGold de cette saison, et plus de 50 % de la récolte de kiwis Zespri Green. Les marchés commencent maintenant leurs campagnes de marketing pour la vente de fruits après l’été. »

La production australienne de kiwis est à une échelle beaucoup plus petite, avec près du triple de la production nationale provenant des exportations. Au cours de la campagne financière se terminant en 2020, 8 202 tonnes ont été produites en Australie selon les dernières statistiques. Dans le même temps, 22 883 tonnes ont été importées (16 765 tonnes de Nouvelle-Zélande). Cependant, la production australienne a connu un léger rebond. En 2018, 9 582 tonnes ont été produites en Australie, avant de tomber à 7 133 tonnes en 2019, puis une augmentation des volumes de 15 % pour l’année la plus récente. Toutefois, la valeur de la production australienne de kiwis a été la plus élevée sur les trois années en 2020, pour une somme de 26,7 millions de dollars australiens. La haute saison australienne s’étend de mars à juillet, la majeure partie de l’offre provient de l’État de Victoria.

Freshplaza

Regardez aussi

La culture de l'avocat en Afrique est promise à un bel avenir

Avocat : la tendance mondiale se confirme

Culture de l’avocat : la tendance mondiale se dessine. Le marché mondial de l’avocat est …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *