Accueil / Technique / Dossier / Ananas : un marché mondial en ébullition
ananas_maroc
Ananas - Ph :DR

Ananas : un marché mondial en ébullition

Marché mondial : l’ananas

Cette année, le marché mondial de l’ananas varie énormément en fonction du lieu, le fruit exotique se portant beaucoup mieux dans certains pays que dans d’autres. Taïwan, pays producteur, s’est vu interdire l’exportation de ses ananas vers la Chine, entraînant une augmentation considérable de ses ventes au Japon et à Hong Kong. En Afrique du Sud, la baisse du pouvoir d’achat des consommateurs cette année a entraîné une diminution des ventes, tandis qu’aux Pays-Bas, l’habituel élan de Noël pourrait faire défaut cette saison. Quant à l’Amérique, la hausse des coûts de production et de logistique pourrait entraîner une augmentation significative des prix à l’avenir.

Pays-Bas : des ventes d’ananas décevantes au cours d’un mois de novembre généralement calme

« Les clients n’en veulent pas pour le moment. Les ventes sont très décevantes tant sur le marché de détail que sur le marché libre », soupire un importateur d’ananas néerlandais. « En fait, il n’y a pas grand-chose à dire sur le marché de l’ananas. C’est calme, il n’y a pas beaucoup d’entrées et les prix ne peuvent pas vraiment être augmentés. Novembre n’est jamais un mois très actif pour les ananas, mais je ne prévois pas non plus de reprise dans les semaines à venir. L’époque où l’on obtenait des pré-commandes pour Noël est révolue. »

Italie : hausse de la consommation d’ananas en décembre

Selon les données du panel de consommateurs GFK, plus de 10 millions de familles italiennes (39 % du total) ont acheté des ananas au moins une fois au cours de la dernière année se terminant en septembre 2021. Par ailleurs, 13 millions de familles italiennes n’achètent actuellement pas d’ananas. La période de consommation la plus élevée est le mois de décembre, au moment des fêtes de Noël.

La pénétration commerciale de l’ananas fraîchement coupé augmente : il y a deux ans encore, elle n’était que de 2,5 %, alors qu’aujourd’hui elle atteint 4,3 %. Les achats en ligne ont également doublé : 6 % des familles italiennes ont acheté au moins une fois des ananas en ligne (ce chiffre était de la moitié il y a deux ans).

Dans les jus de fruits, le goût de l’ananas est le sixième dans le classement de pénétration (après l’ACE, la pêche, la poire, l’abricot et l’orange) avec plus de 4,3 millions de familles acheteuses (16,6 % des familles italiennes), une augmentation par rapport aux années passées.

L’ananas est importé en Italie par voie maritime ou aérienne. L’ananas par voie maritime a enregistré un prix moyen, tout au long de 2021, de 1,20 euro / kg en gros, à Milan. Ici, le prix moyen de l’ananas importé par voie terrestre est de 3,50 euros / kg.

Le produit qui arrive en Italie par voie aérienne occupait une bonne part de marché jusqu’à il y a quelques années, après s’être établi auprès des supermarchés, des restaurants et des détaillants spécialisés en fruits et légumes. Dernièrement, cependant, ce produit est revenu dans une niche du marché, en raison de l’arrivée d’un nouveau produit qui est transporté par bateau : l’ananas mûri sur pied.

L’importation d’ananas par voie aérienne a lieu toute l’année, avec des origines diverses : le Panama où l’on trouve la meilleure qualité dans les mois d’avril à janvier, puis à partir de fin octobre l’importation reprend depuis la République dominicaine, qui produit un ananas de premier choix. Le pic des importations d’ananas en Italie est le mois de décembre, où il est également importé du Ghana.

La principale variété, au niveau mondial, est la MD2, qui a une chair très jaune et une saveur plus douce que la variété Smooth Cayenne, laquelle a été presque totalement abandonnée.

Afrique du Sud : la restriction des dépenses de consommation nuit au marché sud-africain de l’ananas

La production locale d’ananas se fait tout au long de l’année dans les régions du Cap oriental et du KwaZulu-Natal, avec des volumes en hausse à cette période de l’année.

Cependant, selon un producteur, la demande des consommateurs pour les ananas est redescendue aux niveaux d’avant le Covid (il y a eu une frénésie d’ananas l’année dernière à des fins de brassage lorsque l’alcool était interdit conformément aux restrictions du Covid). En effet, il s’agit d’un fruit de niche et les dépenses des consommateurs sont limitées dans une économie sous pression.

Les exportations d’ananas, pour la plupart par voie aérienne, sont encore fortement réduites. Par le passé, l’Afrique du Sud exportait des ananas vers le Moyen-Orient, l’Europe, le Royaume-Uni, le Canada, les États-Unis et les îles de l’océan Indien. L’absence de vols en raison de la suspension des voyages et du tourisme à l’échelle internationale a été préjudiciable aux opportunités de fret aérien.

Le prix moyen du marché est de 7,65 rands (0,4 euro) pour les ananas, en baisse par rapport à la semaine précédente.

Taïwan : forte augmentation des exportations d’ananas taïwanais vers Hong Kong et le Japon suite à l’interdiction chinoise

L’importation d’ananas de Taïwan vers la Chine a été suspendue à partir du 1er mars 2021. La Chine continentale est la principale destination des exportations de Taïwan, représentant plus de 90 % de ses exportations. Au cours des derniers mois, la proportion des exportations d’ananas de Taïwan a changé. Les deuxième et troisième destinations d’exportation d’ananas de Taïwan, le Japon et Hong Kong, ont vu leurs importations augmenter plusieurs fois.

Au Japon, de janvier à juillet de cette année, les importations d’ananas de Taiwan ont été multipliées par près de 7 par rapport à l’année dernière, pour atteindre 17 583 tonnes métriques. Pour Hong Kong, de janvier à juillet, les exportations de Taïwan vers Hongkong ont été multipliées par près de 5,5.

Chine : les prix des ananas chinois augmentent suite à l’interdiction d’importer des fruits taïwanais

L’interdiction des ananas taïwanais rend l’ananas du continent très populaire. En ce moment, la société Xuwen de Zhanjiang entame la saison de plantation la plus active. Cette année, le prix d’achat des ananas sur le site de Xu Wen est généralement de 1,8 à 2,5 yuans/500 grammes, le prix le plus élevé atteignant 3 yuans, ce qui a doublé par rapport au prix le plus élevé de l’année dernière (1,5 yuan) et constitue le prix le plus élevé depuis 30 ans. La qualité des ananas de Xuwen cette année est meilleure que les années précédentes. Cette bonne qualité a été vendue à un bon prix, ce qui a entraîné une augmentation générale des revenus des producteurs de fruits.

Amérique du Nord : Nouveaux prix attendus pour les ananas en raison de la hausse des coûts des matières premières.
Le volume des ananas est supérieur d’environ 10 % à celui de l’année dernière à la même époque.

« Il s’agit d’une bonne chose puisque plusieurs détaillants ont investi dans la promotion de cette catégorie pour maintenir les ventes au niveau auquel la pandémie les a portées », explique un producteur qui cultive ses ananas au Costa Rica.

L’augmentation est attribuée à différentes raisons : tout d’abord, le volume de l’industrie est concentré dans des exploitations plus grandes et plus techniques. « De plus, les conditions météorologiques ont été particulièrement bonnes pour les ananas. Ces facteurs ont eu un impact positif sur les niveaux de productivité globale, ce qui signifie que la disponibilité des gros ananas a augmenté par rapport aux petits et moyens ananas. »

Les approvisionnements continuent de provenir du Costa Rica, pays producteur dominant – il fournit environ 90 % des ananas consommés aux États-Unis et en Europe. « Le Mexique exporte quelques ananas aux États-Unis, mais ils se cantonnent principalement à la région du Texas », ajoute le producteur.

Le producteur note qu’il prévoit une plus grande disponibilité en novembre de chaque année pour couvrir la demande accrue autour de la saison des fêtes – en particulier en Europe. Toutefois, les États-Unis restent son principal marché. « Nous nous attendons à ce que la consommation augmente comme celle des avocats et d’autres fruits que les consommateurs considèrent comme hautement nutritifs », déclare le producteur, ajoutant que plusieurs détaillants se sont tournés vers la promotion des bienfaits des ananas pour la santé et des recettes pour éduquer les consommateurs.

Pendant ce temps, les prix au Costa Rica ont augmenté en grande partie à cause de l’augmentation des coûts des intrants tels que le carton, les produits agrochimiques et autres. « La perturbation de la chaîne d’approvisionnement à l’échelle mondiale a également des répercussions sur l’importation de nos produits de production. Cette tendance se poursuivra au cours de la nouvelle année et elle n’affecte pas seulement l’industrie de l’ananas mais l’ensemble du marché de consommation. »

« Nous travaillons en étroite collaboration avec nos partenaires pour essayer d’atténuer cette hausse des coûts et de maintenir la viabilité de l’entreprise », explique le producteur. « Bien que les augmentations de coûts soient significatives et une réalité inévitable, nous avons trouvé des moyens de les atténuer en nous associant avec les clients pour trouver des gains d’efficacité opérationnelle limitant l’impact sur les clients et finalement sur le consommateur. »

Le producteur ajoute que c’est également le moment de l’année où les prix sont établis pour l’année suivante avec les détaillants et les clients du programme. « Cependant, cette année, nous avons un contexte complètement différent avec des coûts opérationnels et logistiques plus élevés », disent-ils. « Nous nous attendons à ce que, dans ce processus, un nouveau niveau de prix pour les ananas soit fixé. C’est essentiel pour les entreprises comme la nôtre qui sont investies dans la production et qui s’engagent à maintenir notre niveau de qualité et de service. »

Australie : des perspectives positives pour la saison australienne de l’ananas, mais la crainte d’une météo difficile pourrait brouiller les pistes

Un important producteur australien se prépare à la période la plus chargée de l’année en termes de production d’ananas, afin de répondre à la forte demande de l’été. Bien que la société produise le fruit tout au long de l’année, son directeur général a noté que le printemps a été clément, du point de vue météorologique, dans la région de production de Mareeba, dans le nord du Queensland, ce qui a donné de bons résultats. Il déclare : « La taille des fruits devrait être positive jusqu’en janvier. Les ananas d’été sont toujours d’une bonne qualité gustative et avec le beau temps chaud et humide, ils sont vraiment excellents du point de vue du goût. La récolte d’ananas s’annonce excellente pour nous, mais nous essayons généralement de maintenir un approvisionnement régulier, car les consommateurs n’aiment pas les pics ou les creux trop fréquents. » Il note cependant que ces quelques mois pourraient être difficiles sur le plan météorologique, car plusieurs tempêtes et peut-être même un cyclone sont prévus pendant les mois d’été dans le nord du Queensland. Cela pourrait poser des problèmes de récolte et de logistique de transport, surtout si les routes et autoroutes sont coupées par des inondations.

Fresphplaza

Regardez aussi

Espagne lance une alerte contre les oranges Égypte pour excès de pesticides

Tout savoir sur l’orange (marché mondial, pays producteurs …)

Marché mondial : l’orange Cette année, la saison des oranges a vu différents pays producteurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *