AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Un accord pour faciliter le recrutement d’ouvriers agricoles marocains en France
Photo : DR

Un accord pour faciliter le recrutement d’ouvriers agricoles marocains en France

Accord entre l’OFII et l’ANAPEC pour faciliter le recrutement d’ouvriers agricoles marocains en France

Dans le but de résoudre la pénurie de main-d’œuvre dans les exploitations agricoles françaises, l’Office français de l’immigration (OFII) et l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) ont signé un accord visant à faciliter le recrutement d’ouvriers agricoles saisonniers marocains.

La Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA) en France, a déclaré ce vendredi, lors de la signature de la convention-cadre, que cet accord permettait de répondre aux besoins urgents des agriculteurs qui font face à une pénurie de candidats. La collaboration entre l’OFII et l’ANAPEC établit ainsi les bases d’une démarche responsable et bénéfique dans le processus de recrutement.

La situation de pénurie de main-d’œuvre dans les exploitations agricoles françaises était si critique que les agriculteurs ont fait appel aux autorités françaises pour établir des ponts aériens exceptionnels pendant la crise sanitaire, afin de faire venir les travailleurs alors que le trafic aérien était suspendu. La Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles de France a souligné que cette initiative visait à éviter la perte de récoltes en raison du manque de demandeurs d’emploi pour effectuer des travaux saisonniers.

Selon la fédération, cet accord vise à fournir aux agriculteurs des parcours d’emploi collectifs et sécurisés, garantissant à la fois l’entrée, l’intégration et le retour des travailleurs dans leur pays d’origine dans un cadre organisé et respectueux.

Le directeur général de l’OFII, le préfet Didier Leschi, s’est félicité de cet exemple de « l’immigration circulaire » qui permet de transporter les ouvriers à l’aide de titres de séjour temporaires, en fonction du calendrier de production agricole. En 2022, 15 700 saisonniers marocains ont travaillé en France, ce qui reflète la tendance croissante du recours à la migration circulaire dans le secteur agricole français. En effet, le nombre de travailleurs nationaux mobilisés à cet effet était de 6 300 en 2018, avant de dépasser les 10 000 en 2021. Le secteur agricole fait également appel à des saisonniers en provenance de Tunisie et de Turquie.

Partager

Regardez aussi

sadiki iav 2024

Ouverture de la 3ème édition du Salon de l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II

Le salon de l’IAV Hassan II constitue une plateforme propice de rencontres entre les étudiants, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *