Accueil / Actualités / Actu internationales / Accord-Agricole: La tension baisse entre le Maroc et l’UE
Accord-Agricole : la tension baisse entre le Maroc et l’UE
Federica Mogherini, avait indiqué que l’UE prendra les mesures appropriées pour sécuriser l’Accord agricole et préserver le partenariat avec le Maroc - (ph:DR)

Accord-Agricole: La tension baisse entre le Maroc et l’UE

Après plusieurs jours de tensions entre le Maroc et l’UE, les canaux de dialogue reprennent, déclare Ahmed Reda Chami, ambassadeur du Maroc auprès de l’UE.

Est-ce que le Maroc rompra sa coopération avec l’Union Européenne (UE)? C’est la question qui se pose après les dernières tensions entre les deux côtés.

L’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Ahmed Reda Chami, nous rassure de son côté à ce propos, surtout après la dernière déclaration de la haute représentante et vice-présidente de la commission européenne, Federica Mogherini, qui avait indiqué que l’UE prendra les mesures appropriées pour sécuriser l’Accord agricole et préserver le partenariat avec le Maroc.

L’ambassadeur a précisé lors d’un débat avec des eurodéputés de la délégation pour les relations avec les pays du Maghreb, que de fortes relations économiques existent entre le Maroc et l’UE, ainsi que plusieurs projets d’accords, à savoir un accord sur l’instauration d’une zone de libre-échange approfondi et complet (ALECA), des accords sur la gestion des crises, le partage d’information, le partenariat sur la mobilité et la facilitation des visas et le volet culturel et scientifique.

L’ambassadeur a déclaré que les “canaux de dialogue reprennent, après l’échéance de l’arrêt de la Cour de justice de l’UE, dans un climat de sérénité et de confiance mutuelle dans la perspective d’une coopération encore plus renforcée sur les questions de préoccupations communes, notamment la lutte antiterroriste, la migration et le volet économique et commercial“.

Notons que, le ministère marocain de l’Agriculture avait déclaré dans un communiqué que «le Maroc s’inscrit dans une démarche constructive avec son partenaire historique. Il est, toutefois, nécessaire que l’Union européenne veille à la préservation de ces relations avec un pays qui a démontré sa fiabilité en tant que partenaire et ce, dans un cadre global où les échanges commerciaux dans les secteurs agricole et de la pêche sont une partie d’un tout».

Regardez aussi

Souss-Massa-Sensibilisation-de-plus-de-6000-agriculteurs-au-Covid-19

Le Portugal recherche une main d’œuvre marocaine pour l’agriculture

Le Portugal envisagerait de faire venir des travailleurs marocains pour le secteur de l’agriculture. Après …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *