AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Abeilles : Un Colloque scientifique pour comprendre la disparition des abeilles

Abeilles : Un Colloque scientifique pour comprendre la disparition des abeilles

Un colloque scientifique sur le phénomène de disparition des abeilles présidé par Monsieur Mohammed Sadiki.

  • Echange des expériences internationales concernant le phénomène de disparition des abeilles
  • Des recommandations opérationnelles pour le développement du secteur apicole

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé le vendredi 25 février 2022 à Rabat, l’ouverture officielle d’un colloque scientifique sur « le syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles ».

Organisé par l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) sous l’égide du Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, le colloque s’inscrit dans le cadre des actions menées par le Ministère pour élucider les causes du phénomène et élaborer les bases d’intervention pour son contrôle et limiter l’impact sur le secteur apicole national.

Cet évènement a pour objectifs d’échanger les connaissances et les expériences internationales concernant le phénomène de disparition des abeilles apparu récemment au Maroc et signalé depuis plusieurs années dans plusieurs pays et de sortir avec des recommandations opérationnelles pour contribuer au développement du secteur apicole.

Le syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles, appelé également « phénomène de disparition des abeilles » est un phénomène nouveau, apparu récemment chez certains apiculteurs au niveau national. Ce phénomène a déjà été décrit auparavant et depuis plusieurs années dans d’autres pays à travers le monde, notamment en Europe, en Amérique et en Afrique. Ses causes multiples sont attribuées à l’existence de plusieurs facteurs, notamment d’ordre climatique, environnemental, sanitaire ainsi que ceux liés aux pratiques apicoles.

Le colloque a connu la participation par visio-conférence d’experts internationaux d’Australie, Belgique, USA, France, Belgique et Royaume Uni.  Au programme, des ateliers thématiques dont l’objectif est de sortir avec des recommandations opérationnelles qui vont contribuer au développement du secteur apicole.

Ont pris part à ce colloque scientifique plusieurs chercheurs et experts, des organisations internationales, des opérateurs et professionnels du secteur, les représentants des associations de consommateurs ainsi que des responsables centraux et régionaux du ministère.

MAPM

Regardez aussi

La culture de l'avocat en Afrique est promise à un bel avenir

Avocat : Le marché a progressé à un rythme de 12 % par an

Les avocats deviennent de plus en plus populaires, selon une étude de RaboResearch.  À l’échelle …

Un commentaire

  1. « Pour comprendre la disparition des abeilles ont pris part à ce colloque scientifique plusieurs chercheurs et experts, des organisations internationales, des opérateurs et professionnels du secteur, les représentants des associations de consommateurs ainsi que des responsables centraux et régionaux du ministère. »
    Peine perdue !!! Car cette désertion des ruches en tous lieux par les butineuses ne dépend pas des apiculteurs ni des agriculteurs. Une solution existe mais elle dépend d’un technicien absolument étranger à l’apiculture.
    Exemples analogues:
    – Quand un canari s’asphyxie dans sa cage au fond d’une mine de charbon il convient de la quitter au plus tôt et d’aller demander l’aide du technicien de l’air de la mine, pas celle de l’aviculteur.
    – Quand les petits poissons d’un aquarium d’une station d’eau potable ne vont pas bien il convient de couper l’eau de la ville et d’aller demander l’aide du technicien de la qualité de l’eau pas celle du pisciculteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.