Accueil / Actualités / Actu internationales / La 5ème Conférence régionale africaine sur l’irrigation et le drainage est ouverte
La 5ème Conférence régionale africaine sur l'irrigation et le drainage est ouverte

La 5ème Conférence régionale africaine sur l’irrigation et le drainage est ouverte

Ouverture de la 5ème Conférence régionale africaine sur l’irrigation et le drainage.

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Mohammed Sadiki, a présidé le mercredi 24 novembre 2021 à Marrakech, l’ouverture de la 5ème Conférence régionale africaine sur l’irrigation et le drainage qui se tient du 24 au 28 novembre sous le thème : « Gestion durable de l’irrigation pour une meilleure résilience de l’agriculture en Afrique ».

Placé sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI Que Dieu l’assiste, cet évènement scientifique est organisé par l’Association nationale des améliorations foncières, de l’irrigation, du drainage et de l’environnement (ANAFIDE), en partenariat avec la Commission Internationale de l’Irrigation et du Drainage (CIID) et le Ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts. Il offre un espace d’échange et de partage des connaissances et des expériences entre les professionnels, les chercheurs et les décideurs de plus de 50 pays, notamment africains. Le but est de trouver des solutions durables pour gérer l’utilisation de l’eau dans l’agriculture.

À cette occasion, le Ministre est revenu sur l’importance de la gestion rationnelle de l’eau et son économie en matière d’adaptation aux changements climatiques et d’atténuation de leurs effets. Il a rappelé que le Maroc avait proposé lors de la COP22 tenue à Marrakech, une série d’initiatives dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord de Paris, notamment l’initiative d’adaptation de l’agriculture en Afrique (Triple A) qui s’inscrit dans le cadre de la vision africaine de Sa Majesté le roi Mohammed VI Que Dieu le protège. Cette initiative vise à concevoir des solutions adaptées aux problèmes du continent, notamment en matière de renforcement de l’adaptation de l’agriculture africaine aux changements climatiques.

« Au Maroc, la maitrise de l’irrigation a tôt été une nécessité pour intensifier la mise en valeur agricole, garantir la sécurité alimentaire, contourner la forte contrainte de l’aridité et faire face aux aléas climatiques, notamment les sécheresses récurrentes qui deviennent désormais structurelles du climat de notre région » a ajouté le Ministre.

Dans le cadre de la nouvelle stratégie agricole Génération Green 2020-2030 et du programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027, la dynamique initiée dans le cadre du Plan Maroc Vert en matière d’économie et de valorisation de l’eau d’irrigation sera poursuivie. L’objectif est d’atteindre un million d’hectares couverts par les techniques d’irrigation efficientes et économes en eau, avec l’ambition de doubler l’efficacité hydrique à l’horizon 2030 et de faire de l’agriculture irriguée un levier de développement humain et durable.

Compte tenu de l’expérience marocaine réussie en matière de maitrise de l’irrigation et d’économie d’eau, le Ministre a affirmé que le Maroc, promoteur de la coopération Sud-Sud, est ouvert pour mettre son expérience à la disposition des pays africains frères et amis.

Organisé en mode hybride (présentiel et à distance), cet évènement rassemble des décideurs, des chercheurs, des bailleurs de fonds et des professionnels de plus de 50 pays, dont une trentaine de pays représentés en présentiel (Afrique du Sud, Burkina Faso, Djibouti, Sénégal, Niger, Mali, Tchad, Nigéria, Zambie, Mauritanie, Ghana, Ethiopie, Egypte, Kenya, Tunisie, Arabie Saoudite, Australie, Etats-Unis, Royaume-Uni, France, Inde, Indonésie, Japon, Corée du Sud, Russie, Lituanie, Portugal, Nepal…).

La Commission Internationale de l’Irrigation et du Drainage (CIID) tiendra son 72ème Conseil Exécutif International de la CIID en marge de la conférence. Les deux évènements seront précédés par une session de formation internationale des jeunes professionnels de l’eau du 19 au 23 novembre 2021.

MAPM

Regardez aussi

Nouvelles technologies : les agriculteurs marocains sont à la traîne

« Développer un système intelligent qui sera utilisé en Agriculture »

Le Maroc élu à la présidence du Conseil africain de la recherche scientifique et de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *