×
AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
samedi 13 août 2022
Accueil / Actualités / Un système agro-pastoral à base d’argan au Maroc reconnu par la FAO

Un système agro-pastoral à base d’argan au Maroc reconnu par la FAO

Un système agro-pastoral marocain reconnu site primordial par la FAO.

Un système agro-pastoral à base d’argan au Maroc a été reconnu vendredi par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) comme «site ayant une importance primordiale pour le patrimoine agricole mondial».

«Le système agro-forestier-pastoral d’Ait Souab-Ait Mansour est une région unique où les arganiers sont cultivés depuis des siècles», indique un communiqué de la FAO, notant que ce système est basé sur des pratiques d’agroforesterie dans des terrasses en pierre sèche qui sont très résistantes aux environnements arides, à la rareté de l’eau et aux sols pauvres.

Ce système, poursuit la même source, utilise uniquement des espèces et des activités pastorales adaptées aux conditions locales et s’appuie sur une gestion traditionnelle de l’eau assurée par la «Matifiya » (un réservoir d’eau de pluie creusé à même la roche).

« Les communautés autochtones Amazighes ainsi que les communautés d’origine arabe ont développé une culture et une identité spécifiques partageant leurs connaissances et leurs compétences traditionnelles », fait remarquer la FAO, soulignant que « bien que les agriculteurs tirent la plus grande partie de leurs revenus de la culture de l’arganier, le système intégré leur fournit également d’autres denrées alimentaires et du matériel, notamment des cultures de base, des céréales, du bois de chauffage, de la viande et de la laine ».

Le réseau du patrimoine agricole mondial de la FAO comprend désormais 57 paysages remarquables répartis dans 21 pays du monde.

Regardez aussi

Kenya bientôt ouverture une usine engrais avec 27 millions dollars

Russie-Afrique : Uralchem s’apprête à livrer gratuitement 25 000 tonnes d’engrais à l’Afrique

Pour contribuer à la sécurité alimentaire mondiale et à la lutte contre la faim, la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.