AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Le gouvernement envisage de supprimer la TVA sur les semences et les phytosanitaires
Photo : DR

Le gouvernement envisage de supprimer la TVA sur les semences et les phytosanitaires

Le gouvernement cherche à apporter des solutions face à l’inflation croissante qui affecte le secteur agricole du pays. Une des mesures envisagées est la suppression de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur les semences et les produits phytosanitaires, selon des sources officielles relayées par Medias24.

Cette décision vise à alléger le fardeau financier des agriculteurs marocains, qui ont été confrontés à une hausse des coûts de production en raison de la flambée des prix des intrants agricoles, tels que les semences et les produits phytosanitaires. Cette situation a entraîné une pression sur les marges bénéficiaires des agriculteurs et a eu un impact sur leur rentabilité.

La suppression de la TVA sur les semences et les phytosanitaires permettrait aux agriculteurs marocains de réduire leurs coûts de production et d’améliorer leur compétitivité sur les marchés nationaux et internationaux. Elle pourrait également encourager l’utilisation de semences de qualité et de produits phytosanitaires appropriés, ce qui contribuerait à une meilleure productivité et à une augmentation des rendements agricoles.

Cette mesure s’inscrit dans le cadre des efforts du gouvernement pour soutenir le secteur agricole, qui est l’un des principaux moteurs de l’économie marocaine. L’agriculture représente une part importante du PIB du pays et contribue à la création d’emplois dans les zones rurales.

Le gouvernement reconnaît les défis auxquels sont confrontés les agriculteurs et cherche à prendre des mesures pour les soutenir. La suppression de la TVA sur les semences et les phytosanitaires est l’une des mesures envisagées pour soulager la pression sur les agriculteurs et stimuler la croissance du secteur agricole.

Les réactions à cette annonce sont mitigées. Certains saluent cette initiative comme une mesure positive qui pourrait aider les agriculteurs à faire face à la hausse des coûts de production. Cependant, d’autres expriment des inquiétudes quant à l’impact financier que cela pourrait avoir sur le budget de l’État, étant donné que la TVA est une source importante de revenus pour le gouvernement.

Partager

Regardez aussi

Festive olives - ph : DR

Réunion du Conseil Oléicole International, qui représente 94% de la production mondiale, sur les perspectives d’avenir

Madrid a récemment accueilli la session plénière de la 119e réunion du Conseil des membres …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *