AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Soutien aux importateurs pour la constitution d’un stock de blé tendre
Ble dur
Ble dur - ph : DR

Soutien aux importateurs pour la constitution d’un stock de blé tendre

Le Maroc, en quête de renforcer son approvisionnement en blé, se positionne comme le 3ème marché le plus important pour cette céréale en Afrique du Nord, juste derrière l’Égypte et l’Algérie. Ces cinq dernières années ont été marquées par une sécheresse persistante, affectant gravement la production céréalière du pays.

Récemment l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL) a publié une circulaire le 31 janvier dernier, annonçant un mécanisme de soutien aux importateurs pour la constitution d’un stock de blé tendre. Ce dispositif est prévu pour être en vigueur du 1er février au 30 avril prochain.

Selon plusieurs médias de la place, le gouvernement entend octroyer une prime de stockage de 25 dirhams (environ 2,5 $) par tonne de blé, par quinzaine de jours. Cette prime sera destinée aux opérateurs céréaliers qui importent jusqu’à 10 millions de quintaux de blé (soit 1 million de tonnes) et qui les stockent dans leurs dépôts pour une durée minimale de trois mois.

Selon les déclarations de l’ONICL, ces 10 millions de quintaux seront attribués aux importateurs en fonction de leurs déclarations d’importation, suivant le principe du « premier venu, premier servi ». De plus, ces attributions seront plafonnées à 3 millions de quintaux par mois pour les mois de février et mars 2024, et à 4 millions de quintaux pour le mois d’avril 2024.

Cette mesure s’inscrit dans une série d’initiatives prises par les autorités marocaines pour reconstituer les stocks de blé du pays, durement touchés par des années de sécheresse ayant considérablement réduit la production céréalière. En novembre dernier, le gouvernement avait déjà annoncé son intention de subventionner l’importation de 2,5 millions de tonnes de blé entre janvier et avril 2024.

Selon les données de l’USDA, les achats de blé du Maroc devraient atteindre un total de 6,5 millions de tonnes d’ici la fin de la saison 2023/2024 en juin prochain, comparé à 5,7 millions de tonnes l’année précédente. Ces chiffres soulignent l’urgence et l’importance des mesures prises par le Maroc pour garantir la sécurité alimentaire face aux défis climatiques persistants.

Partager

Regardez aussi

Maroc lancement du concours Green Start-up

ICESCO : lancement de l’initiative “Biotechnologie pour une agriculture durable”

L’Organisation du Monde islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO) a lancé, récemment, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *