Accueil / Actualités / Actu Maroc / Souss: Les objectifs du Plan Maroc Vert dépassés

Souss: Les objectifs du Plan Maroc Vert dépassés

Les objectifs du Plan Maroc Vert pour la région du Souss, sont dépassés.

5 ans avant l’échéance prévue de 2020 et selon le dernier bilan réalisé, de nombreux objectifs du Plan Maroc Vert, dans la région du Souss Massa, ont très bien avancé.

Les différents objectifs du Plan Maroc Vert concernés

La région du Souss Massa concentre les principales exploitations agricoles du pays pour les primeurs et les agrumes. L’office régional de mise en valeur agricole (ORMVA) précise que certains objectifs prévus à l’échéance 2020 sont déjà en phase de finalisation, soit donc  cinq ans avant. Il s’agit de projets élaborés dans le cadre du pilier I et II du PMV (Plan Maroc Vert).

31 projets sont concernés pour le pilier I et II confondus, pour un budget qui s’élève à plus de 4,5 milliards de Dirhams, pour  environ 34.700 bénéficiaires. Le pilier I à lui seul prévoit un budget de 4,4 milliards DH pour 16 projets au bénéfice de 28.100 agriculteurs. Le pilier II comprend 15 projets pour un budget prévu de 175 millions DH pour 6600 bénéficiaires d’après des chiffres rapportés par nos confrères de “l’économiste”.

Pilier I

Les ambitions des projets du Pilier I du PMV visent le développement de l’agriculture à forte valeur ajoutée et à forte productivité. Pour atteindre les objectifs, et pour répondre aussi aux demandes des différents marchés, il faut donc que des pôles de développement agricoles et agro-alimentaires soient créés.

Pour cela, la filière des agrumes et primeurs enregistre ainsi le développement de 8 projets depuis 2010. Cela considère une superficie de plus de 19.000 hectares, 719 agriculteurs regroupés en agrégation autour de stations d’emballage, un investissement de 2618 millions de Dirhams.  La filière du lait et des viandes rouges enregistre 2 projets, une unité d’industrialisation du lait et un abattoir. Le nombre de têtes de bétail concerné a atteint plus de 83.000 et celui des agriculteurs rassemblés en groupements 13.500. Pour un montant d’investissements de 14 milliards de Dirhams, les 10 projets précités en sont à 63 % de leur réalisation.

Le directeur de l’ORMVA Hro Abro, rappelle que le regroupement des agriculteurs sous forme de coopératives ou de groupements, compte parmi les objectifs du Plan Maroc Vert, afin de pouvoir constituer une grande force économique, ce qui explique donc les efforts entrepris en ce sens. L’agrégation permet aux agriculteurs d’optimiser toutes les actions qu’ils ont à entreprendre, notamment pour la recherche de marchés, l’acquisition de fournitures…

Pilier II

Le pilier II s’attache quant à lui à aider des centaines de milliers de paysans, et particulièrement ceux, issus des régions montagnardes et oasiennes. Les ambitions sont qu’ils puissent accéder à l’économie marchande dans de bonnes conditions, pour créer de la valeur ajoutée et assurer une bonne gestion des ressources naturelles. Ainsi, le projet de réhabilitation et de valorisation de l’amandier à Imouzzer Ida Outanane est finalisé à 100 % , il a concerné la plantation de nouveaux arbres sur 400 hectares.

Afin de valoriser la production, les 4 unités prévues sont aussi presque achevées. L’entretien des arbres en est à 88 % ce qui représente 700 ha traités sur 800 ha à faire. Pour les subventions et l’encadrement, là encore, l’objectif de 800 actions à mettre en oeuvre est presque finalisé puisque 700 actions ont été réalisées.

Pour le projet qui concerne la densification et la valorisation de l’olivier à Issen, Igli et Aoulouz, l’objectif est réalisé, cela a impliqué la plantation d’arbres sur 800 ha. Les objectifs sont aussi atteints pour la création de 9 unités pour la valorisation de la production.  L’entretien des arbres considère actuellement 1960 arbres traités sur 3460 au total, un bon état d’avancement. Sur 191 actions envisagées pour les subventions et l’encadrement, 143 actions ont déjà été mises en oeuvre, ainsi les objectifs sont à 75 % réussis.

Pour la densification et la valorisation du miel pour les communes de Imouzzer Ida Outanane, Argana et Aourir, le nombre de ruches d’abeilles en est à 5080 sur les 11.000 visés.  L’état d’avancement des équipements et unités dédiés à la valorisation de la production en est à 73 %. 184 actions sur 301 ont déjà été mises en oeuvre pour les opérations de subventions et d’encadrements.

Pour l’irrigation, le PMV prévoyait l’augmentation des superficies équipées en goutte-à-goutte. Là encore le projet est bien avancé puisque 84.000 ha sont désormais équipés sur les 100.000 ha prévus pour 2020. Un bilan très satisfaisant pour l’avancée de nombreux projets.

Regardez aussi

L'Espagne met la main sur la route clandestine qu'empruntent les tomates marocaines

Les tomates marocaines étiquetées espagnoles dans le viseur

Les tomates marocaines étiquetées espagnoles dans le viseur des producteurs. Les irrégularités au niveau de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *