×
AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Sondage: l’actualité agricole se consomme sur Internet

Sondage: l’actualité agricole se consomme sur Internet

L’actualité agricole se consomme de manière connectée, via Internet selon un sondage de mars 2018.

Les agriculteurs sont de plus en plus au fait de l’actualité, des nouveautés et des dernières technologies qui révolutionnent leur métier. Aussi il était intéressant de connaitre les habitudes de consommation de ces derniers, afin de savoir notamment par quels moyens de communication les agriculteurs se tenaient au fait de toutes ces informations de plus en plus nombreuses. Eclairage.

sondage_agrimarocAfin d’en savoir plus sur les habitudes de consommation des agriculteurs, la branche Sondage et Statistiques d’AgriMaroc.ma a mené une enquête sur le format préféré des agriculteurs consommateurs d’actualités. Et sans grande surprise, avec l’avènement d’internet et l’ère de la digitalisation c’est le web qui est cité par les agriculteurs comme canal principal préféré avec 66,7%.

En effet alors que la révolution numérique a touché de nombreux secteurs, l’agriculture n’échappe pas à la règle. Ce sont donc deux agriculteurs sur trois qui passent par internet et ses sites spécialisés pour connaitre les dernières actualités du secteur!

Viennent ensuite les journaux papiers généralistes comme « L’Economiste » ou « Le Matin » qui sont consultés par 7,2% des agriculteurs qui souhaitent être à jour de l’information agricole.

Les magazines agricoles en format papier boudés.

Enfin et c’est une vraie surprise, aucun (0%) agriculteur n’a cité comme support préféré le format magazine papier spécialisé pour s’informer de l’actualité agricole. Une tendance qui vient confirmer l’avènement du digital mais qui met également en avant le fait que les agriculteurs préfèrent les formats sans abonnement type journal quotidien papier type « L’Economiste » ou « Le Matin » cités auparavant.

Enfin et ce n’est pas anodin non plus, 26% des sondés affirment ne pas rechercher d’actualité agricole spécialisée. Ces derniers utilisent plutôt Google pour trouver des réponses spécifiques à leurs questions et là encore le digital s’impose naturellement comme outil principal.

Regardez aussi

Manque de qualité du blé marocain : la COMADER réfute les déclarations

Céréales : Des inspecteurs égyptiens bientôt en Ukraine ?

Le Caire pense à dépêcher des émissaires agricoles en Ukraine pour inspecter les cargaisons de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.