Accueil / Actualités / Actu Maroc / Sakia-El Hamra-Oued Eddahab: Projets de forages des eaux profondes
Sakia-El Hamra-Oued Eddahab: Projets de forages des eaux profondes
Le taux des précipitations ne dépasse pas 50 mm par an dans la région de Sakia-El Hamra-Oued-Eddahab - (ph:DR)

Sakia-El Hamra-Oued Eddahab: Projets de forages des eaux profondes

Dans la région de Sakia-El Hamra-Oued-Eddahab, huit projets d’exploration des eaux souterraines sont en cours de réalisation.

Dans la région de Sakia-El Hamra-Oued-Eddahab, huit projets d’exploration des eaux souterraines sont en cours de réalisation. Ces projets ont pour objectif d’évaluer et de déterminer le volume des ressources hydriques dans la région. À titre d’information, le taux des précipitations ne dépasse pas 50 mm par an.

Selon un rapport de l’Agence du Bassin Hydraulique de Sakia-El Hamra-Oued-Eddahab (ABHSHOD), ces projets d’exploration consistent en des forages via l’usage de piézomètres afin d’explorer les eaux profondes à Smara, Assa Zag, Tan-Tan, Laâyoune, Tarfaya, Boujdour, Aousserd et Oued-Eddahab.

L’ABHSHOD souhaite rapidement établir des études qui porteront sur des projets de réutilisation des eaux usées traitées dans les villes de Laâyoune, Dakhla, Boujdour, Smara et Tarfaya. En effet, l’ABHSHOD s’est déjà penchée sur l’élaboration d’une étude qui portera sur la réalisation de barrages collinaires à Tarfaya, Boujdour, Aousserd et Smara. De plus, il faudra compter la réalisation de réservoirs de collecte et de stockage des eaux de pluie. Selon nos confrères de le360.ma, l’agence a également procédé à la réalisation d’une étude d’alimentation artificielle de la nappe phréatique de Foum El Oued, près de Laâyoune. Ce projet est programmée dans le cadre du nouveau modèle de développement des provinces du sud.

L’ABHSHOD se planche actuellement sur le suivi des études relatives à l’assainissement liquide au niveau des centres d’Aousserd et de Boucraa (province de Laâyoune), de Lamssid (Boujdour) et de Lahgounia dans la province de Tarfaya. L’agence a procédé à la finalisation des études qui portent sur la prévention contre les risques des inondations dans les centres d’Aousserd, de Taourtta (province d’ Oued Eddahab, d’ Al-Ouattia (Tan-Tan), et de Smara.

Regardez aussi

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

L’huile de graines de figue de barbarie vaut 1000 dollars le litre sur les marchés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *