Accueil / Actualités / Actu Maroc / Police de l’eau: La gestion des ressources hydriques

Police de l’eau: La gestion des ressources hydriques

La gestion des ressources hydriques au cœur du rôle de la police de l’eau.

Une rencontre a mis en exergue le rôle de la police de l’eau quant à la gestion de l’utilisation rationnelle des ressources hydriques.

L’utilisation rationalisation des ressources hydriques et la formation des agents de la police de l’eau en matière d’élaboration des procès-verbaux des infractions, constituent les principales recommandations issues de la journée d’étude initiée, mardi, à Errachidia par l’Agence du bassin hydraulique du Guir-Ziz-Rheris.

Les participants à cette rencontre ont également appelé au respect des dispositions des autorisations d’utilisation du domaine public hydraulique et à la sauvegarde du patrimoine hydraulique propre à la région de Drâa-Tafilalet notamment le système des khettaras.

Dans une intervention à cette occasion, le Wali de la région de Drâa-Tafilalet, gouverneur de la province d’Errachidia, Mohamed Benribag, a mis en exergue le rôle important dévolu à la police de l’eau surtout dans les régions qui accusent un déficit hydrique à l’instar de Drâa-Tafilalet, soulignant que cette situation nécessite une gestion rationnelle de cette matière vitale.

D’autres intervenants ont rappelé la loi 36-15 sur l’eau qui stipule que l’organe de la police de l’eau doit veiller au contrôle des violations commises vis-à-vis du domaine public hydraulique afin de prendre les dispositions coercitives à l’égard des contrevenants et leur verbalisation en concertation avec les autorités judiciaires.

C’est dans ce sens que le directeur de l’Agence du bassin hydraulique du Guir-Ziz-Rheris, Abderrahmane Mahboub, a indiqué que la rencontre initiée par son établissement vise notamment la vulgarisation du rôle de la police de l’eau pour l’amélioration du contrôle et de la préservation du domaine public hydraulique, le but étant d’assurer une bonne gouvernance de sa gestion et la garantie de sa pérennité.

L’intérêt porté à la police de l’eau se justifie par la nécessité de garantir le droit d’accès à l’eau sur un même pied d’égalité et d’assurer une gestion des ressources hydriques conformément aux règles de bonne gouvernance, a-t-il enchainé.

Organisée sous le thème « Soutien de la police de l’eau », cette journée d’étude a pour objectifs d’examiner les moyens nécessaires pour garantir la réussite du travail de la police de l’eau et de mettre en place des modalités adéquates dans la perspective d’atteindre les objectifs fixés en concertation avec les différentes parties concernées.

Regardez aussi

États-Unis : record des importations de fruits

États-Unis : record des importations de fruits

Les importations américaines de fruits ont augmenté en avril pour atteindre un nouveau record. Les …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *