Accueil / Actualités / Actu Maroc / Oujda: Le romarin au centre d’une rencontre de sensibilisation
Oujda: Le romarin au centre d’une rencontre de sensibilisation

Oujda: Le romarin au centre d’une rencontre de sensibilisation

Une rencontre de sensibilisation a été organisée à Oujda sur le rôle des coopératives forestières dans la promotion du romarin.

La délégation régionale du Haut commissariat aux Eaux et Forêts et à la lutte contre la Désertification (HCEFLCD) à Oujda organise, aujourd’hui, mardi 4 juillet, à Oujda, une rencontre de sensibilisation autour du rôle des coopératives forestières au Maroc dans la promotion du romarin à l’occasion de la journée internationale des coopératives, célébrée le 1er juillet de chaque année.

Placé sous le thème « les coopératives forestières : une structure globale au service du développement durable du romarin », cet événement vise à mettre en avant la dynamique que connaît la région de l’Orientale en ce qui concerne la création et la promotion des coopératives ainsi que la production du romarin qui contribue à l’amélioration du revenu de la population locale, selon les organisateurs.

Cette manifestation souligne l’importance de gérer les ressources naturelles, faire participer la population locale à la protection de cet héritage naturel, évaluer la situation actuelle des coopératives forestières afin de mesurer leur rôle, examiner les moyens favorisant la promotion des coopératives forestières et apporter l’aide nécessaire à ce secteur pour faciliter la commercialisation de ces produits agricoles.

Cette rencontre vise également à établir un dialogue avec les différents représentants des coopératives forestières qui vont faire part de leur retour d’expériences ainsi que leur contribution à la promotion de l’économie locale via l’exploitation rationnelle des ressources naturelles.

Le Plan de la délégation régionale du Haut commissariat aux Eaux et Forêts et à la lutte contre la Désertification (HCEFLCD) à Oujda vise à faire bénéficier les coopératives et associations de l’exploitation rationnelle du produit agricole qui prend en considération le développement global et durable de la population locale, la création des activités génératrices de revenus (2000 dirhams/ bénéficiaire) et la préservation de la richesse forestière.

A rappeler que la journée internationale des coopératives célébrée par l’Assemblée générale des Nations Unies, a été placée cette année sous le thème « les coopératives agissent pour que personne ne soit laissée de côté ».

Regardez aussi

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

L’huile de graines de figue de barbarie vaut 1000 dollars le litre sur les marchés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *