Accueil / Actualités / Actu Maroc / Les oasis, un trésor de la région de Drâa-Tafilalet
image_not_found

Les oasis, un trésor de la région de Drâa-Tafilalet

Les oasis constituent le plus grand trésor de Drâa-Tafilalet

L’importance agro-écologique et socio-économique des oasis en font l’un des plus grands trésors de Drâa-Tafilalet c’est pourquoi leur préservation est indispensable.

Les oasis constituent le plus « grand trésor » de Drâa-Tafilalet d’où la nécessité de déployer davantage d’efforts en vue de préserver ce legs précieux, a affirmé le Wali de la région de Drâa-Tafilalet, gouverneur de la province d’Errachidia, Mohamed Benribag.

S’exprimant jeudi dans le cadre de la réunion des pôles de compétences mis en place au niveau de la province, M. Benribag a affirmé que la préservation des oasis qui font partie intégrante de l’identité de la région passe notamment par l’adoption d’un « traitement spécial » qui protège le palmier dattier et l’écosystème oasien contre « l’invasion du ciment ».

Après avoir mis l’accent sur les efforts consentis en matière de restauration des khettaras, le Wali de la région a appelé les jeunes de Tafilalet, qui est une région à vocation agraire, à accorder davantage d’intérêt aux territoires oasiens à l’instar de leurs aïeuls.

Il a également indiqué que cette rencontre consacrée au secteur agricole constitue l’occasion pour présenter les atouts et les potentiels de la filière qui est vitale pour l’économie locale en ce sens que le secteur agricole joue un grand rôle dans le développement socioéconomique du territoire.

Lors de cette rencontre, l’Office régional de mise en valeur agricole de Tafilalet (ORMVAT) a présenté un exposé axé notamment sur les actions entreprises dans le domaine agricole au niveau de la province d’Errachidia, ainsi que les aménagements réalisés par l’office dans la grande hydraulique et au niveau de la zone des petites et moyennes hydrauliques.

Outre les projets mis en œuvre par l’ORMVAT depuis 2015 pour le développement des différentes filières agricoles particulièrement le palmier dattier, l’exposé a également porté sur les prévisions de l’établissement pour l’exercice 2018 et sur les efforts déployés dans la perspective de valoriser les produits de terroir.

Quatre grands pôles de compétences ont été créés au niveau de la province d’Errachidia à savoir le pôle économique, le pôle social, le pôle d’infrastructures de base et le pôle d’urbanisme et d’aménagement territorial.

Les missions dévolues aux pôles portent notamment sur le renforcement de la coordination, la réalisation de l’efficience et de la convergence des actions des différents partenaires concernés, l’amélioration de la communication avec les acteurs de développement, outre la mise en place d’un cadre de suivi des projets et la priorisation des besoins des populations.

Dotée d’une population d’environ 420 mille habitants et d’une superficie de 27.962 Km2, la province d’Errachidia qui abrite le siège de la région Drâa-Tafilalet est appelée à devenir un territoire de plus en plus attractif pour les opérateurs économiques nationaux et étrangers.

Regardez aussi

Maroc prépondérant digitalisation agroalimentaire

Maroc : le rôle prépondérant de la digitalisation dans l’agroalimentaire

La digitalisation joue un rôle majeur dans le développement de l’agroalimentaire marocaine. Le directeur général …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *