AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / De nouvelles subventions pour soutenir les cultures essentielles (tomates, oignons …)
Les oignons du Maroc et les pommes de terre d'Égypte dérangent
Ph : DR

De nouvelles subventions pour soutenir les cultures essentielles (tomates, oignons …)

Mohammed Sadiki dévoile les mesures cruciales de soutien à l’agriculture devant le parlement.

Mohammed Sadiki, le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, a révélé le lundi 23 octobre, les mesures destinées à soutenir le secteur agricole national, notamment en lançant la première phase du programme de reconstruction agricole post-séisme.

Le passage du ministre devant le Parlement intervient dans un contexte toujours difficile, marqué par la sécheresse, et survient après le séisme dévastateur qui a frappé notre nation en septembre dernier. C’est dans ce contexte complexe que le Ministre a exposé, lors de la séance consacrée aux questions orales à la Chambre des Représentants, une série de mesures destinées à soutenir les agriculteurs marocains.

Plusieurs sources concordantes ont indiqué que ces actions visent d’une part à soutenir les chaînes de production en cette période critique, et d’autre part, à stimuler les investissements et à mettre en œuvre la stratégie « Generation Green 2020-2030 », selon le Ministre. Dans une initiative inédite, le gouvernement subventionnera les cultures essentielles telles que les tomates, les oignons et les pommes de terre, à hauteur de 50 à 70 % en raison de la hausse des prix des semences.

Pour les oignons, 5000 dirhams par hectare

Pour les oignons, une aide d’environ 5000 dirhams par hectare sera accordée aux agriculteurs, tandis que les producteurs de pommes de terre recevront un soutien allant de 8000 à 15 000 dirhams par hectare, a précisé le Ministre. En ce qui concerne les engrais, le marché sera approvisionné en 500 000 tonnes d’engrais phosphatés au même prix que la campagne précédente. Pour les engrais azotés, entièrement importés, le marché national sera approvisionné en quantités suffisantes, soit environ 500 000 tonnes, à des prix subventionnés s’élevant à 2,2 milliards de dirhams, dans le but de maintenir des prix abordables pour les agriculteurs à travers tout le pays.

Les pâturages et les cultures fourragères, essentiels pour répondre aux besoins alimentaires des troupeaux, recevront un soutien significatif. Le gouvernement a alloué un budget de 2,8 milliards de dirhams pour subventionner près de 18 millions de quintaux d’orge et 1,1 milliard de dirhams pour près de 6 millions de quintaux d’aliments composés. Les filières laitières et les viandes rouges bénéficieront également d’un soutien pour maintenir l’équilibre et protéger la santé animale contre les maladies et les épidémies.

Toujours selon les mêmes sources, le Ministre a reconnu que la saison actuelle a succédé à deux campagnes exceptionnelles caractérisées par la sécheresse. Les réserves des barrages à usage agricole s’élèvent à 3,3 milliards de mètres cubes, soit un taux de remplissage de 24 %, contre 23 % l’année précédente.

Le ministère vise à atteindre un million d’hectares irrigués par goutte-à-goutte d’ici 2030, dans le cadre de la mise en œuvre de divers programmes et projets d’investissement liés à l’irrigation. Actuellement, la superficie couverte par ce type d’irrigation est de 800 000 hectares, comme l’a souligné Sadiki.

Malgré ces conditions difficiles, le secteur agricole devrait enregistrer une croissance de 3 %, en contraste avec une baisse de 14 % lors de la saison précédente, a-t-il souligné.

Partager

Regardez aussi

Comader : bientôt un appui financier des petits agriculteurs

COMADER : Rappel aux agriculteurs concernant l’annulation des créances dues à la CNSS au titre de l’AMO

Communiqué de la COMADER aux agriculteurs : Rappel concernant l’annulation des créances dues à la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *