Accueil / Actualités / Actu Maroc / Atelier sur les nappes phréatique de Triffa à Berkane

Atelier sur les nappes phréatique de Triffa à Berkane

Un atelier sur le thème de la nappe phréatique de Triffa à Berkane.

Un atelier sur la gestion participative des ressources en eau et en particulier celles de la nappe phréatique de Triffa, est organisé à Berkane .

L’Agence du Bassin Hydraulique de la Moulouya (ABHM) a organisé, mercredi à Berkane, un atelier sur la gestion participative des ressources en eau souterraines de la nappe phréatique de Triffa.

Initié en coopération avec la province de Berkane, cet atelier s’inscrit dans le cadre d’une approche participative et de concertation visant la gestion durable des ressources hydrauliques, en particulier les eaux souterraines, et s’assigne pour objectifs la sensibilisation sur l’importance de cette richesse naturelle et l’implication des différents usagers dans l’élaboration d’un plan d’action concernant la gestion de la nappe phréatique de Triffa.

S’exprimant à cette occasion, le gouverneur de la province de Berkane, Mohamed Ali Habouha, a souligné l’importance des eaux souterraines de Triffa et leur rôle de premier plan dans le développement socio-économique de la région, notant qu’en l’absence d’un cadre juridique bien défini, cette nappe fait face à la surexploitation et la recrudescence des forages de puits, ce qui requiert la mise en place de mécanismes d’urgence techniques et organisationnels pour en assurer une gestion rationnelle et l’intensification des opérations de contrôle.

M. Habouha a également exhorté les parties concernées, dont les autorités locales, les coopératives, la société civile et les agriculteurs à accompagner ce grand chantier et à contribuer à la préservation de cette réserve stratégique.

Pour sa part, le directeur de l’ABHM, Boubker Houadi, a affirmé que cet atelier vise la mise en place d’un plan d’action en phase avec la loi N 36-15 relative à l’eau et avec la stratégie nationale de l’eau, et ce dans le but de conserver les ressources hydriques et réaliser le développement durable.

Il s’inscrit aussi dans le sillage de l’application de la circulaire qui a été signée conjointement par le ministre de l’Intérieur, le ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement et le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime portant sur les modalités de réalisation du  »contrat de nappe », a-t-il encore ajouté, relevant que le contrat de nappe se veut un programme inclusif et intégré qui considère les ressources souterraines comme un levier de développement socio-économique de la région, à travers la protection et la valorisation.

Lors de cette rencontre, il a été procédé à la présentation des grandes lignes d’une étude sur la nappe phréatique de Triffa, notamment l’état des lieux en comparaison avec les années 1970, son taux de salinité, ainsi que la carte géologique de la région.

Un avant-projet portant sur la gestion et le contrôle des eaux d’irrigation, la généralisation du système d’irrigation localisée  au goutte-à-goutte et la lutte contre la pollution, a été présenté par la même occasion à l’assistance.

Regardez aussi

Emmanuel Macron veut la fin des des produits phytosanitaires en Europe

Serait ce bientôt la fin des produits phytosanitaires en Europe ? A compter du 1er …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *