AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Le Maroc va affronter une sixième année de sécheresse
Maroc : les investissements pour le climat dépassent 111 MMDH
Secheresse - Ph : DR

Le Maroc va affronter une sixième année de sécheresse

Le Maroc fait face à une crise environnementale sans précédent alors qu’il se dirige vers une sixième année consécutive de sécheresse, a annoncé jeudi le ministre de l’Eau du pays, Nizar Baraka, lors d’une conférence de presse.

« Nous sommes entrés dans une phase critique après cinq années consécutives de sécheresse, que notre pays n’a jamais connue auparavant », a déclaré M. Baraka, soulignant les conséquences dévastatrices de la hausse des températures sur les précipitations.

Le secteur agricole, pilier économique du Maroc, est fortement touché par cette sécheresse persistante, employant environ un tiers de la population active et représentant 14% des exportations du pays. Au cours des trois derniers mois, les précipitations ont chuté de manière alarmante, enregistrant une baisse de 67% par rapport à la moyenne saisonnière habituelle, exacerbant ainsi la pénurie d’eau qui frappe durement le pays.

La situation actuelle des barrages, remplis à seulement 23,5%, contre 31% à la même période l’année précédente, a été qualifiée de « très dangereuse » par le ministre de l’Eau. Les températures plus chaudes contribuent à augmenter l’évaporation dans les réservoirs, aggravant ainsi la crise.

Nizar Baraka, bien que préoccupé par cette situation critique, a exprimé un certain optimisme en soulignant que les trois prochains mois sont généralement les plus pluvieux au Maroc. Cependant, il a averti que des mesures draconiennes pourraient être nécessaires, y compris des coupures temporaires de l’approvisionnement en eau dans certaines régions.

Face à cette crise, les autorités se tournent vers des solutions alternatives, notamment le dessalement de l’eau de mer. Le Maroc envisage de construire sept stations de dessalement d’ici la fin de 2027, avec une capacité totale de 143 millions de mètres cubes par an. Actuellement, le pays compte déjà 12 stations de dessalement d’une capacité de 179,3 millions de mètres cubes par an, selon des données officielles.

La construction d’une station de dessalement à Casablanca, la plus grande ville du pays avec six millions d’habitants, devrait commencer le mois prochain, marquant ainsi une étape cruciale dans la recherche de solutions durables pour faire face à la crise de l’eau qui frappe le Maroc.

Partager

Regardez aussi

Oriental: 400% d’avancement pour le Pilier II du Plan Maroc Vert

L’ORMVAM tient la 1ère session de son conseil d’administration en 2024

L’Office régional de mise en valeur agricole de la Moulouya (ORMVAO) a tenu, récemment à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *