Accueil / Actualités / Actu Maroc / 3ème phase de l’INDH : focus sur les acteurs associatifs

3ème phase de l’INDH : focus sur les acteurs associatifs

La 3ème phase de l’INDH accorde une importance capitale à l’adhésion effective des acteurs associatifs.

La troisième phase de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) 2019-2023 accorde une importance capitale à l’adhésion effective des acteurs associatifs et à la préservation des acquis, à travers la mise en place de nouvelles structures de gouvernance adaptées aux objectifs escomptés, a affirmé jeudi à Rabat, le wali chargé de la coordination nationale de l’INDH, Mohamed Dardouri.

S’exprimant lors d’une rencontre régionale sur la nouvelle phase de l’INDH, lancée en septembre dernier par SM le Roi Mohammed VI, M. Dardouri a souligné que la nouvelle orientation de l’INDH, porteuse de grands espoirs de développement humain, veille à assurer l’adhésion de l’ensemble des intervenants dans la mise en œuvre des programmes, à travers une nouvelle approche de réseautage visant à organiser le tissu associatif.

Il a, également, relevé que cette 3-ème phase verra la mise en œuvre d’une gouvernance rénovée, source de convergence, d’efficacité et d’innovation. “La nouveauté de cette phase concerne des projets visant l’intégration des jeunes dans le tissu économique, à travers la consolidation de leur employabilité et l’accompagnement solide des jeunes désirant créer leurs propres entreprises, en leur proposant des formations dans ce sens”, a noté M. Dardouri.

Il a ajouté que cette phase comprend, également, un volet ciblant les générations montantes, qui seront accompagnées dès l’enfance, particulièrement à travers la santé de la mère et de l’enfant et l’éducation primaire.

L’INDH s’assigne pour buts, entre autres, d’accompagner le ministère de l’Éducation nationale dans la généralisation de l’enseignement, afin de réduire le taux de la déperdition scolaire aux niveaux des enseignements secondaire collégial et qualifiant, a expliqué le responsable.

Il s’est, en outre, attardé sur les aspects novateurs de la phase III, notamment ses nouveaux programmes destinés à l’amélioration préscolaire, à l’inclusion économique et au renforcement des acquis des deux phases, pour palier au manque en termes d’infrastructure en milieu rural, entre autres.

M. Dardouri a, aussi, noté que l’INDH s’est fixée comme objectif la généralisation de l’accès à l’enseignement préscolaire dans les zones rurales et reculées ne disposant pas d’écoles, à travers la construction de 15.000 unités dans ces régions.

Il a également rappelé que ce chantier royal, mis en œuvre entre 2005 et 2018 en deux phases à travers l’adoption de quatre principaux programmes, ainsi qu’un programme supplémentaire, entré en vigueur à partir de 2011, a permis de réaliser un total de 43.000 projets et activités au cours de la période 2005-2017, d’un coût global estimé à 43 MMDH, dont une contribution de l’INDH de l’ordre de 28 MMDH.

Dans le même sillage, le wali de la région Rabat-Salé-Kénitra, gouverneur de la préfecture de Rabat, Mohamed Mhidia s’est félicité de cette troisième phase de l’INDH 2019-2023, porteuse de nouvelles visions qui donnent une “forte” dynamique aux chantiers de l’Initiative, à travers le renforcement de l’action sociale et solidaire, depuis son lancement en 2005.

Après avoir passé en revue le bilan des réalisations des phases I et II, il a affirmé que cette 3-ème phase est de nature à consolider les acquis des phases précédentes, afin de réaliser le développement territorial et la justice sociale, à la lumière du nouveau modèle de développement qui valorise le capital humain en tant que pilier fondamental.

Elle constitue, également, une consécration du rôle de l’INDH en tant que levier pour la convergence entre les différentes approches sectorielles et les programmes nationaux, à travers la conjugaison des efforts des acteurs du secteur public et privé et la société civile, dans le cadre de la nouvelle orientation de la gouvernance, a relevé M. Mhidia.

Les intervenants lors de cette rencontre, à laquelle ont pris part notamment des présidents des conseils régionaux, des élus locaux et des représentants des universités et de la société civile, se sont, de leur côté, réjouis des résultats réalisés par les deux premières phases de l’INDH depuis son lancement en 2005, notamment dans la promotion de l’enseignement préscolaire.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’une série de rencontres régionales pour communiquer avec les populations locales et expliquer la portée et les objectifs de cette 3è phase de l’INDH.

Regardez aussi

Plan Maroc Vert

5.7 Milliards de dirhams déboursés pour 102 projets agricoles à Béni Mellal

Plan Maroc Vert : 102 projets agricoles initiés à Béni Mellal. Le Plan Maroc Vert …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *