Accueil / Actualités / Actu Maroc / L’eau est la 1ère victime collatérale des changements climatiques

L’eau est la 1ère victime collatérale des changements climatiques

L’eau est la première victime des changements climatiques.

Lundi à Meknès, la Ministre Déléguée sortante Chargée de l’Eau, Charafat Afilal, a affirmé que l’’eau est la “première victime” des changements climatiques. Ceci s’explique par le retard des précipitations pluviométriques, la faiblesse des ressources hydriques, la survenue des inondations importantes et imprévues et l’impact sur la sédentarisation de la population et de la croissance économique.

S’exprimant à l’ouverture d’un colloque organisé par l’Agence du Bassin Hydraulique de Sebou (ABHS) sous le thème “La gestion des ressources en eau de la plaine Saïss face aux défis des changements climatiques”, Charafat Afilal a fait savoir que “90% des catastrophes naturelles sont liées à l’eau et à la gestion climatique”.

Regardez aussi

Maroc : les récentes pluies sont de bon augure pour agriculture

Maroc : les récentes pluies sont de bon augure pour l’agriculture

Les récentes pluies sont de bon augure pour l’actuelle campagne agricole. Les fortes précipitations enregistrées …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *