Accueil / Actualités / Le Plan Maroc Vert décliné en région, l’exemple du Haouz
image_not_found

Le Plan Maroc Vert décliné en région, l’exemple du Haouz

Dans le cadre de l’accompagnement solidaire de la petite agriculture, et des notions stipulées dans le cadre de son “Pilier II”, pour le Plan Maroc Vert, la Province Al Haouz présente un intérêt particulier…

“PILIER II” et les projets de Al Haouz

Les différents projets stipulés dans le cadre “Pilier II” de la Province Al Haouz, et selon un rapport fait de la Direction régionale de l’agriculture à Marrakech, mettent en avant :

  • le développement de la production des pommes dans le Haut Atlas
  • la culture des oliviers
  • la production des amandes
  • les plantes aromatiques et médicinales
  • la filière des viandes rouges
  • la production du miel

Les pommes concernent 913 agriculteurs, un chiffre de 62 millions de dirhams d’investissements pour une superficie de 1.250 ha….
La culture des oliviers qui concernent actuellement  2090 agriculteurs, prévoit avec l’aide du fonds international de développement agricole (FIDA), un nombre futur de 33000 agriculteurs concernés avec le développement des chaînes  agricoles des régions montagneuses de la Province, pour un chiffre de 73 millions de dirhams, un chiffre qui en terme d’investissement atteint de nos jours 36 millions de dirhams pour une superficie de 3.900 ha…
La production des amandes considère quant à elle, 1000 agriculteurs pour une superficie de 300 ha et un chiffre qui s’élève à 10,5 millions de dirhams.
Les plantes aromatiques et médicinales, concernent une centaine d’agriculteurs sur 10 ha pour 1,9 MDH…
La filière des viandes rouges pour 587 éleveurs et un chiffre actuel qui concerne 2,5 millions de dirhams.
La production de miel compte 520 apiculteurs soit 6,16 millions de dirhams d’investissements.

Il est important de préciser, parmi ces projets lancés lors de la Fête du Trône, et répondant ainsi au programme élaboré dans la Province Al Haouz et pour le développement de la chaîne du Haut Atlas, la future construction d’une unité de conditionnement des pommes considérant un local de 3.000 m2, ce qui  représentera un investissement global de 21 Millions de Dirhams, 1500 tonnes de pommes pourront être conditionnées pour les 913 producteurs issus de 5 communes.

La “maison des amandes”, pour un investissement de 2,1 millions de dirhams et pour les 1000 producteurs de cinq communes également.

Tout cela, naturellement dans le cadre du Plan Maroc vert pour les développements…

Autres projets d’avenir

D’autres projets devraient voir le jour, et ils concerneront, dès 2016, la culture du caroubier, celle du grenadier, et celle des amandes…

Regardez aussi

Norvège : Les robots cueilleurs de fraises deviennent populaires en raison du coronavirus

Norvège : Les robots cueilleurs de fraises deviennent populaires en raison du coronavirus

La Norvège a enregistré une augmentation de la demande de robots depuis l’avènement du coronavirus. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *