Accueil / Actualités / Actu Maroc / Le CAM va émettre un emprunt obligatoire subordonné de 600 MDH
Le CAM va émettre un emprunt obligatoire subordonné de 600 MDH
L'objectif de cette émission est de renforcer les fonds propres réglementaires de la CAM et donc d'améliorer ses ratios prudentiels - (ph:DR)

Le CAM va émettre un emprunt obligatoire subordonné de 600 MDH

Le Crédit Agricole du Maroc (CAM) va émettre un emprunt obligataire subordonné de 600 MDH. L’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC) a visé une note d’information relative à l’opération.

Selon un communiqué de l’AMMC, cette opération porte sur l’émission de 6.000 obligations subordonnées d’une valeur nominale de 100.000 DH qui seraient répartis en 8 tranches, dont 4 cotées et 4 non cotées à la Bourse de Casablanca.

  • Les quatre premières tranches, d’une maturité de 7 ans, offrent une prime de risque entre 90 et 110 points de base, avec des taux d’intérêt fixe et révisable annuellement.
  • Les quatre dernières tranches, d’une maturité de 10 ans, offrent une prime de risque entre 100 et 120 points de base. La période de souscription s’étalera du 28 au 30 septembre inclus.

L’objectif de cette émission est de renforcer les fonds propres réglementaires de la banque et donc d’améliorer ses ratios prudentiels (soit la solvabilité et la liquidité). Selon leseco.ma, ce programme obligataire subordonné vise également la couverture des besoins de trésorerie de la banque en prévision des remboursements des dettes subordonnées qui arrivent à échéance. Avec un montant initial de 1,5 MMDH, montant échu (880 MDH remplacé par la première opération de 900 MDH) et le montant restant à refinancer est de 600 MDH et sera remplacé par l’opération qui est concernée par la note d’information.

À titre d’informations, cette émission obligataire subordonnée est réservée uniquement aux investisseurs qualifiés de droit marocain. Cette limitation de souscription a pour objectif de faciliter la gestion des souscriptions sur le marché primaire.

L’obligation subordonnée a pour effet de conditionner, en cas de liquidation de l’émetteur, le remboursement de l’obligation au désintéressement de tous les créanciers privilégiés ou chirographaires.

 

Regardez aussi

Les efforts du Maroc dans les énergies renouvelables récompensés

Les efforts du Maroc dans les énergies renouvelables récompensés

Le Maroc améliore sa position en matière d’attractivité des énergies renouvelables. Les efforts du Maroc …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *