Accueil / Actualités / Le bilan de l’Accord de Libre Echange (ALE), entre le Maroc et les Etats-Unis est “positif”
image_not_found

Le bilan de l’Accord de Libre Echange (ALE), entre le Maroc et les Etats-Unis est “positif”

Le représentant adjoint au Commerce américain pour l’Europe et le Moyen Orient, Daniel Mullaney a qualifié de “positif” le bilan de l’Accord de Libre Echange (ALE), entre le Maroc et les Etats-Unis, soulignant que les deux parties œuvrent pour l’améliorer davantage.

“Le bilan de l’Accord de Libre Echange (ALE) est très positif et nous travaillons pour l’améliorer davantage”, a indiqué, vendredi à Rabat, Daniel Mullaney lors d’une table ronde sur l’ALE, organisée au siège de l’Ambassade des Etats Unis.

M. Mullaney, qui avait pris part plus tôt dans la journée aux travaux de la quatrième session du Comité conjoint Maroc-USA, chargé du suivi de cet accord conclu en 2004 entre le Maroc et les Etats Unis et entré en vigueur depuis 2006, a réaffirmé que le Maroc présente de grandes opportunités en tant que hub vers le Maghreb, l’Afrique et l’Europe, soulignant que les compagnies américaines sont conscientes de cette réalité.

Evoquant les actions du comité conjoint, le responsable américain a précisé que les discussions ont porté sur plusieurs thématiques dont les moyens à mettre en œuvre pour accentuer et diversifier les investissements, l’élimination des barrières et entraves au commerce, notamment dans les secteurs de l’agriculture et des produits industriels et la réduction des délais et des charges aux frontières américaines pour les PME.

Et d’ajouter que l’accent a été mis sur l’importance d’assurer une plus large connaissance et familiarisation avec les pratiques et procédures américaines, au profit des acteurs économiques marocains.

M. Mullaney a constaté avec satisfaction le respect des règles de la propriété industrielle, un élément vital et incontournable, selon lui, tant pour les entreprises marocaines qu’américaines.

S’agissant du volet agricole de l’ALE, le responsable américain a indiqué que les efforts se focalisent sur les produits périssables et les standards sanitaires, affirmant que “les produits marocains ont une très bonne réputation sur le marché américain”.

Evoquant l’accord bilatéral de facilitation du commerce visant à promouvoir les échanges commerciaux entre les deux pays, signé en novembre 2013 à Washington à l’occasion de la Visite de travail effectuée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI aux Etats-Unis d’Amérique à l’invitation du président Barack Obama, M. Mullaney a affirmé que cet accord porte désormais ses fruits avec des délais plus courts aux frontières et une fluidité accrue des exportations dans les deux sens.

Toutefois, selon le responsable américain, le rôle du gouvernement est d’établir des ponts et assurer des facilités, néanmoins le secteur privé se doit d’assurer la croissance notamment des échanges.
Et de réaffirmer que le comité conjoint œuvre à booster les exportations marocaines vers les USA et se penche sur les moyens d’améliorer et accroitre le volume des investissements américains au Maroc.

Le volume des échanges commerciaux entre le Maroc et les Etats-Unis a plus que triplé durant la période 2006-2013, atteignant plus de 4,26 milliards USD contre seulement 1,33 milliard USD en 2006.

A ce jour, les entreprises américaines au Maroc ont totalisé un investissement de 790 millions USD et ont créé 100.000 emplois directs et indirects dans des secteurs variés tels que le textile, l’agro-alimentaire, l’éducation et les industries semi high-tech.

La quatrième session du Comité conjoint Maroc-USA, chargé du suivi de l’Accord de libre-échange (ALE) conclu entre le Maroc et les Etats Unis, qui intervient suite à celle tenue à Washington en décembre 2012, a été consacrée aux sujets afférents à la mise en œuvre de l’ALE, à savoir l’accès au marché, la facilitation et la promotion du commerce, la coopération en matière d’emploi et d’environnement, la propriété intellectuelle, les règlements de différends et l’assistance technique.

Regardez aussi

Tunisie : la tache noire des agrumes menace la production

Tunisie : la tache noire des agrumes menace la production

Des chercheurs tunisiens ont découvert des symptômes de la tache noire des agrumes sur des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *