Accueil / Actualités / Actu Maroc / La BAD s’engage à accompagner l’OCP en Afrique
La BAD s'engage à accompagner l'OCP en Afrique
L'OCP vient de recevoir un soutien de taille après l'annonce de l'expansion de ses activités en Afrique - (ph:DR)

La BAD s’engage à accompagner l’OCP en Afrique

La BAD s’est engagé à accompagner les différentes initiatives de l’OCP en faveur du continent africain. 

L’Office Chérifien des Phosphates (OCP) vient de recevoir un soutien de taille après l’annonce de l’expansion de ses activités en Afrique. En effet, le Président de la Banque Africaine de Développement (BAD), le Nigérian Akinwumi Ayodeji Adesina, s’est engagé à accompagner les différentes initiatives de l’OCP en Afrique.

Lors d’une rencontre à Casablanca, du 19 au 23 juillet, entre le Président de la BAD et le Président du Groupe OCP, Mostafa Terrab. Le Président de la Banque panafricaine s’est dit satisfait de la convergence des visions de la BAD et de l’OCP dans le domaine du développement agricole.

Mostafa Terrab a, par ailleurs, lancé en début d’année sa filiale africaine de l’OCP baptisée: OCP Africa. Cette nouvelle entité qui est dédiée spécifiquement au développement des activités du Groupe en Afrique compte contribuer à développer une agriculture structurée, performante et durable en Afrique. Ce lancement fait, par ailleurs, écho à l’inauguration par le roi Mohamed VI, en février 2015, de l’unité Africa Fertilizer Complex à Jorf Lasfar à 17 kilomètres d’El Jadida. Ce complexe de production d’engrais qui a nécessité 5,3 milliards de dirhams d’investissement va produire des engrais adaptés aux sols africains.

Terrab a parlé du plan de développement de l’OCP en Afrique. Ce plan cible le développement de la chaîne de valeur des engrais et de l’écosystème agricole dans plus de 15 pays. En effet, le Groupe OCP veut couvrir l’ensemble de la chaîne de valeur en Afrique. Ceci inclut, la construction d’usines d’engrais locales, l’investissement dans la recherche pour le développement de formules adaptées aux besoins des sols et des cultures et le développement des capacités de logistique et de distribution.

Le Président de la BAD a également insisté sur l’importance de l’accès aux intrants agricoles, tels que les engrais, comme élément clé dans l’amélioration de la productivité en Afrique. Au terme de cette rencontre, plusieurs pistes de collaboration – pour le développement agricole en Afrique – ont pu être identifiées.

Dans le cadre du renforcement des activités de l’OCP en Afrique, le Ministre délégué aux Affaires Étrangères, Nasser Bourita, et le patron de la Direction Générale de la Documentation et des Études (DGED), Yassine Mansouri, ont rencontré, ce jeudi 14 juillet, le Président Nigérian Muhammadu Buhari. Cette rencontre a été l’occasion d’annoncer au Président Nigérian la volonté du Groupe OCP de lancer une usine de produits fertilisants au Nigéria.

Regardez aussi

Arganiculture-développement-Maroc-PMV

Agriculture Maroc : L’arganier est promu à un bel avenir

Agriculture Maroc : L’arganier est promu à un bel avenir Lors de la 5ème édition …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *