Accueil / Actualités / Actu Maroc / L’ONSSA fait le point avec la grande distribution
L'ONSSA fait le point avec la grande distribution

L’ONSSA fait le point avec la grande distribution

L’ONSSA fait le point avec la Grande Distribution sur la mise en œuvre des dispositions de la loi sur la sécurité sanitaire des produits alimentaires.

L’ONSSA a conduit une réunion avec ses partenaires de la grande distribution afin de piloter l’état d’avancement de l’application des dispositions de la loi relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires. 

Dans le cadre des actions de concertation et de coordination entreprises par  l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) avec ses partenaires en matière de commercialisation des produits alimentaires, une réunion a été tenue le 20 avril 2016 au siège de l’ONSSA avec les responsables des enseignes de distribution des produits alimentaires (Marjane, Acima, Label’Vie, carrefour, Atacadao, Aswak Essalam et BIM) précise un communiqué officiel de l’Office National.

Cette réunion a été consacrée à la mise au point sur l’état d’avancement de l’application des dispositions de la loi 28.07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires et notamment : l’approvisionnent des enseignes de distribution à partir d’établissements alimentaires agréés et autorisés sur le plan sanitaire par l’ONSSA, le respect de l’étiquetage et des conditions de mise en vente des produits et enfin la gestion des produits périmés.

Les responsables des enseignes de distribution des produits alimentaires ont rassuré l’ONSSA du respect des exigences en matière d’approvisionnement, d’étiquetage et de mise en vente des produits alimentaires.

Concernant l’étiquetage des produits alimentaires tels que les fruits et légumes frais et les fruits sec, les pâtes alimentaires et les olives vendus au détail, l’ONSSA a demandé aux enseignes de distribution d’assurer l’information des consommateurs via des écriteaux précisant le nom du produit et son origine.

Enfin à propos des produits périmés, une situation trimestrielle sera transmise aux services de l’ONSSA pour suivre de près le devenir de ces produits qui doivent être systématiquement détruits soit pas les enseignes elles-mêmes soit par les fournisseurs en présence des services de l’ONSSA.

Crédit photo:DR

Regardez aussi

Agrumiculture : 450 exploitations ciblées par la vaste campagne anti-Covid

Agrumiculture : 450 exploitations ciblées par la vaste campagne anti-Covid

La vaste campagne anti-Covid-19 ciblera plus de 450 exploitations agrumicoles. La campagne de sensibilisation et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *