Accueil / Actualités / Actu Maroc / Journée mondiale de l’alimentation fêtée le 16 octobre
Journée mondiale de l'alimentation fêtée le 16 octobre

Journée mondiale de l’alimentation fêtée le 16 octobre

La Journée mondiale de l’alimentation, une occasion pour sensibiliser à l’importance de l’agriculture durable et à l’usage judicieux des ressources naturelles.

La Journée mondiale de l’alimentation, qui coïncide cette année avec la tenue à Marrakech du Sommet de la COP22 (7/18 novembre), constitue une occasion pour sensibiliser les populations de par le monde à l’importance de l’agriculture durablement et à l’usage judicieux des ressources naturelles.

Le Maroc, à l’instar des autres pays du monde, célèbre, le 16 octobre, la Journée mondiale de l’alimentation, initiée par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), en vue de sensibiliser les populations dans les quatre coins du monde aux risques liés aux changements climatiques qui menacent la sécurité alimentaire des populations.

Pour l’année 2016, l’organisation onusienne a choisi de placer cette journée sous le signe “Le climat change, l’alimentation et l’agriculture aussi”, une thématique qui s’aligne parfaitement avec les questions liées aux changements climatiques, visant à garantir la sécurité alimentaire de la population mondiale, en particulier ceux qui sont le plus fortement touchés par la hausse des températures et la fréquence croissante des catastrophes liées au climat.

Cette célébration, se veut également une occasion pour souligner la nécessité d’adapter l’agriculture et les systèmes alimentaires aux effets négatifs du changement climatique pour qu’ils deviennent plus résilients, plus productifs et plus durables. C’est le seul moyen de garantir le bien-être des écosystèmes et des populations rurales tout en réduisant les émissions.

Cultiver des aliments de façon durable revient à adopter des pratiques permettant de produire plus avec moins sur une même surface, en faisant un usage judicieux des ressources naturelles, estime l’organisation, faisant observer que cela revient également à réduire les pertes alimentaires, avant d’en arriver au produit final ou à la vente, au travers d’un certain nombre d’initiatives, notamment en améliorant la récolte, le stockage, le conditionnement, le transport, les infrastructures, la commercialisation, ainsi que les cadres institutionnels et juridiques.

La FAO a pour ambition, à travers la célébration de cette journée, d’appeler les pays à inclure les questions relatives à l’alimentation et l’agriculture dans leurs plans d’action sur le climat et à investir davantage dans le développement rural et à renforcer la résilience des petits exploitants agricoles, pour qu’ils puissent garantir la sécurité alimentaire pour les populations qui souffrent de plus en plus de la faim dans le monde, réduire les émissions et faire face aux changements climatiques.

La Journée mondiale de l’alimentation est devenue un rendez-vous annuel pour les Nations Unies durant lequel la FAO a mis en place trois objectifs principaux, liés notamment à la lutte contre la faim, la malnutrition et la pauvreté et la promotion du progrès socio-économique pour tous dans le cadre de la gestion durable et l’exploitation des ressources naturelles.

Le Royaume, conscient des enjeux immenses que soulève la question alimentaire, a fait de la durabilité de l’agriculture et des systèmes alimentaires plus qu’un désir, un impératif du présent. Il a choisi d’appréhender la sécurité alimentaire de manière globale en mettant en place le “Plan Maroc Vert”, lancé en 2008 par SM le Roi Mohammed VI avec l’ambition de faire de l’agriculture le premier moteur de l’économie national et de développer les revenus des agriculteurs tout en les protégeant contre l’aléa climatique.

Partant du constat que la raréfaction de l’eau est l’un des défis les plus urgents à relever pour assurer le développement agricole durable et la sécurité alimentaire du pays, le Plan Maroc Vert accorde une place de choix à la maitrise de l’eau et à sa rationalisation en tant que levier stratégique pour l’amélioration de la productivité et la stabilisation de la production dans un contexte climatique versatile.

En vue de garantir la sécurité alimentaire mondiale, le Maroc a adopté, depuis l’Indépendance, une stratégie efficiente qui repose sur deux secteurs vitaux, celui de l’agriculture et l’eau, ce qui l’a mis à l’abri de plusieurs problèmes auxquels sont confrontés, actuellement, de nombreux pays. Il a de même soutenu la sécurité alimentaire mondiale à l’aide de sa contribution financière facilitée par la FAO ou de manière unilatérale, au profit d’un nombre de pays africains souffrant de pénurie alimentaire.

Chaque année, la FAO célèbre la Journée mondiale de l’alimentation, qui commémore la date de sa création en 1945, visant à sensibiliser la population mondiale quant aux problèmes liés à la faim, soutenir la production agricole dans les pays, conjuguer des efforts aux niveaux national, bilatéral et multilatéral pour atteindre ces objectifs et encourager le transfert de la technologie vers les pays les moins avancés, ainsi que renforcer la solidarité mondiale en faveur de la lutte contre la famine, la malnutrition et la pauvreté.

Regardez aussi

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

La production de fraises s’est répandue au fil des années dans plusieurs pays. Entre 2008 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *