Accueil / Actualités / Actu Maroc / Impact des pesticides sur les nappes phréatiques

Impact des pesticides sur les nappes phréatiques

Des nappes phréatiques marocaines sont sous la loupe

Une étude pour analyser l’impact de l’utilisation des pesticides sur la qualité des ressources en eau sera réalisée pour la première fois par le Secrétariat d’Etat chargé de l’eau.

Le Secrétariat d’Etat chargé de l’eau se pose la question sur l’impact des résidus des pesticides sur la qualité des nappes phréatiques suite à la constatation de la présence d’une teneur importante en nitrate dans certaines nappes phréatiques.

Une étude pour analyser l’impact de l’utilisation des pesticides dans l’agriculture sur la qualité des ressources en eau sera lancée cette année. Ainsi, « L’appel d’offres pour choisir le bureau d’étude qui effectuera les analyses sera lancé dans quelques semaines« , confie une source proche du dossier à Medias24. Il ajoute aussi que les « termes de référence (CPS et règlement) sont prêts et qu’il ne manque plus que la validation finale pour lancer l’appel d’offres ».

Le suivi de la qualité des réseaux d’eau superficielle, souterraine ainsi que l’eau des barrages est l’une des missions du secrétariat d’Etat chargé de l’eau. Dans ce cadre, partant de l’hypothèse que là où il y a du nitrate il y a des pesticides, les équipes du département se décident de mener l’étude en question après avoir constaté des teneurs assez élevées de cet élément dans des nappes.

Pour les eaux souterraines, les nitrates sont les macro-polluants les plus problématiques. Quoiqu’ils soient présents à en faible concentration à l’état naturel dans les nappes , une quantité au-delà de 10 mg/l témoigne d’une pollution d’origine anthropique.

Dans une note sur la pollution des eaux souterraines par les nitrates, le Commissariat général au Développement durable français  explique que « La fertilisation agricole et dans une moindre mesure les rejets urbains, domestiques et industriels sont les causes des teneurs élevées mesurées dans les nappes ».

L’étude envisagée au Maroc par le Département en charge de l’eau, devra dans un premier temps, confirmer  la présence des teneurs constatées et déterminer par la suite si c’est l’utilisation des pesticides qui impacte négativement la qualité de la ressource en eau. Pour ce faire, « un inventaire des cultures maraîchères pratiquées au niveau des bassins hydrauliques doit être établi. S’en suivra le choix des sites puis la réalisation du diagnosticpour voir s’il y a un impact ou pas« , explique la même source.

En parallèle, deux autres études sont en cours par la division pour la préservation de la qualité de l’eau. La première, presque achevée, s’intéresse à l’analyse de l’impact de la pollution minière sur la qualité de l’eau. La seconde, porte sur l’impact de la pollution industrielle sur l’eau.

Regardez aussi

La production mondiale de raisins a dépassé les 24 millions de tonnes

La production mondiale de raisins a dépassé les 24 millions de tonnes

Dans la saison 2020/2021, la production mondiale de raisins de table a dépassé les 24 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *