Accueil / Actualités / Actu Maroc / Filière sucrière: Un projet de retraite pour les producteurs
image_not_found

Filière sucrière: Un projet de retraite pour les producteurs

Un projet de retraite pour les producteurs de la filière sucrière va être mis en place.

La FIMASUCRE et la CIMR mettent en œuvre un projet de la retraite des agriculteurs agrégés producteurs des plantes sucrières.

Des conventions relatives à la mise en œuvre du projet de la retraite des agriculteurs agrégés producteurs des plantes sucrières ont été signées, mercredi à Meknès, par la Fédération interprofessionnelle marocaine du sucre (FIMASUCRE) et la Caisse interprofessionnelle marocaine de retraite (CIMR).

Signées en marge du 13è Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM), ces conventions permettront aux agriculteurs de bénéficier d’un produit qui répond à leurs attentes.

A cette occasion, le président directeur général de Cosumar, Mohamed Fikrat, a souligné l’importance de ce chantier qui a, selon lui, nécessité des mois pour préparer une offre adaptée aux agriculteurs agrégés producteurs des plantes sucrières. « Nous continuons à consolider nos opérations en interne en tant qu’acteur responsable et social, nous mettons dans le centre de nos préoccupations l’Homme, à commencer par les agriculteurs partenaires », a-t-il dit. Il a, par ailleurs, mis l’accent sur la digitalisation de l’amont agricole, citant comme exemple la région de Tadla où chaque agriculteur dispose d’une carte électronique qui lui permet de gérer toutes les opérations, depuis le service des intrants jusqu’à la mise à disposition de la récolte pour l’usine. « Nous comptons généraliser cette expérience. La prochaine région serait le Gharb et puis les trois autres régions où nous évoluons pour la plante sucrière », a-t-il ajouté.

Regardez aussi

Le taux de remplissage des barrages nationaux atteint 48,7%

جهة سوس-ماسة: حقينة السدود تصل إلى 243 مليون متر مكعب

بلغت حقينة السدود 243 مليون  متر مكعب بجهة سوس-ماسة كان للتساقطات المطرية نهاية الأسبوع الماضي …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *